Plus de 200 ans après sa mort en Russie, la dépouille d'un général napoléonien rapatriée

  • A
  • A
général Gudin 1:37
La dépouille du général Gudin a été retrouvée dans un jardin public de Smolensk, en Russie. © Denis Maximov / AFP
Partagez sur :
Le corps du général Gudin, compagnon d'armes de Napoléon, a été retrouvé et identifié en 2019 en Russie, où il a trouvé la mort pendant l'une des campagnes de l'empereur. La dépouille du militaire est rapatriée en France mardi à l'initiative de l'un de ses descendants. Elle reposera ensuite dans le Loiret.

Son nom est gravé sous l'Arc de Triomphe sur les Champs-Elysées. La dépouille d'un général de l'armée de Napoléon 1er va faire son retour mardi en France, près de 210 ans après sa mort. Les restes du général Gudin ont été retrouvés en 2019 à Smolensk, en Russie. Il a fallu plusieurs mois pour identifier son corps, et que son identité soit confirmée par la France. Il arrivera vers 15 heures par avion, accueilli lors d'une brève cérémonie au Bourget par des associations napoléoniennes et Geneviève Darrieussecq, la secrétaire d'Etat aux Anciens combattants.

Le général Charles Etienne Gudin, très apprécié de Napoléon, est mort en 1812, fauché par un boulet de canon pendant la campagne de Russie. Il aurait reçu la visite de l'empereur pendant son agonie. Quand sa tombe a été retrouvée, des analyses ADN ont confirmé qu’il s’agissait bien de lui. 

Un rapatriement sans faste

Le sujet est historique mais aussi diplomatique : Emmanuel Macron et Vladimir Poutine avaient évoqué il y a deux ans l’idée d'organiser une cérémonie commune pour le retour de ce général en France. Mais entre-temps, les relations entre la France et la Russie se sont dégradées, en particulier après l'empoisonnement de l'opposant russe Navalny. 

La France a pris ses distances, et pour cette raison la dépouille du général Gudin ne revient que mardi, à bord d'un avion privé, explique Christian Bourdeille, le président de l'association Paris Napoléon 2021. "À cause de la difficulté des relations politiques entre la France et la Russie, un descendant du général Gudin, Albéric d'Orléans, a décidé à titre privé de demander au président de la Fédération de Russie l'autorisation de rapatrier le corps de son aïeul."

La dépouille rejoindra ensuite le Loiret, région d’origine du général Gudin. Mais certains demandent qu'il soit inhumé aux Invalides, dans le caveau des gouverneurs, pour rendre hommage aux officiers qui ont accompagné Napoléon.

Europe 1
Par Laure Dautriche, édité par Romain David