Maintenue malgré le coronavirus, à quoi va ressembler la "Nuit blanche" à Paris ?

, modifié à
  • A
  • A
A quoi va ressembler la "Nuit blanche" en ces circonstances particulières ? (photo d'archives) 1:27
A quoi va ressembler la "Nuit blanche" en ces circonstances particulières ? (photo d'archives) © AFP
Partagez sur :
Masques, jauges réduites et œuvres à admirer en extérieur : il y aura bien une "Nuit blanche" à Paris samedi soir, malgré l'épidémie de coronavirus. Europe 1 fait le point sur ce que les habitants de la capitale pourront admirer. 

Une "Nuit blanche" sans la foule habituelle, sans attroupements, avec des groupes de dix personnes seulement... L'événement parisien, qui avait réuni 1,5 million de spectateurs l'an dernier, aura bien lieu, samedi soir à et autour de Paris, mais avec des masques, des jauges réduites et un respect imposé de la distanciation sociale, coronavirus oblige. 

"On en a tenu compte pour avoir essentiellement des œuvres à l'extérieur", raconte à Europe 1 Christophe Leribault, l'un des directeurs artistiques d'une flânerie imaginée de chaque côté de la Seine. Des œuvres "assez grandes, spectaculaires, qui puissent être vues par beaucoup de Parisiens, de Parisiennes", poursuit-il. "Je vois quelque chose d'assez festif et en même temps plus intime, plus réservé, à l'image de cette année, évidemment, de tensions et de drames. Mais quand même, il faut offrir un espoir à travers des œuvres d'art, des sculptures et des installations sonores sur le thème de la nature."

Des événements à partir de 19 heures

Dans les jardins du palais Galliera, rive droite, ce sont ainsi des bruits de forêt amazonienne que les visiteurs pourront entendre. "C'est un moment magique, un moment où on espère pouvoir plonger nos visiteurs dans un espèce de hors temps", assure Amélie Cimiez, directrice artistique. "Soudain, ce qui est de la nature va resurgir au milieu de la ville. Quelque chose qui est assez poétique..."

Un autre parcours, rive gauche, permet de déambuler du musée Bourdelle à la Mosquée de Paris. Tous ces événements sont à vivre à partir de 19 heures. 

Europe 1
Par Diane Shenouda