Leonard de Vinci au Louvre : l’exposition (presque) impossible

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
C'est l'un des événements culturels les plus attendus de l'année. L'exposition Leonard de Vinci démarrera jeudi, au musée du Louvre, qui travaille dessus depuis des années. Plus de 180.000 billets ont déjà été vendus, les réservations étant obligatoires.

Le musée du Louvre s’apprête à recevoir l'exposition Leonard de Vinci, du jeudi 24 octobre 2019 au 24 février 2020. Entre les brouilles diplomatiques, les difficultés techniques et les retards de dernière minute, l'organisation a été un vrai parcours du combattant. "On n'a jamais vécu ça", confirme-t-on au Louvre. Une difficulté à la hauteur de l'attente : plus de 180.000 billets ont déjà été vendus, les réservations étant obligatoires.

Des tableaux rarissimes

Il y a très peu de tableaux peints par Leonard de Vinci dans le monde. Sur les 15 à 18 qui sont identifiés, le Louvre est celui qui en a déjà le plus, avec cinq œuvres. Et obtenir les autres fut très difficile. Plusieurs œuvres du peintre florentins ont été acheminés de différents musées. Les premières demandes de prêt ont été lancées il y a quatre ans. 

Les œuvres du génie de la Renaissance sont très fragiles, c'est ce qui aurait pu par exemple retarder la venue du célèbre dessin "l'Homme de Vitruve", qui arrivera finalement à temps pour l'ouverture de l'exposition jeudi. Pour obtenir le prêt de ce tableau, il a même fallu en passer par une décision de la justice italienne.

Le prêt de la "Madone Benois" confirmé il y a une semaine

Certains musées ont eu du mal à se séparer de leurs œuvres phares. Beaucoup d'incertitudes ont donc substitué jusqu'à la dernière minute. Par exemple, le prêt de la "Madone Benois" par le musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg, a été confirmé il y a seulement une semaine.

Quant au "Salvator Mundi", portrait du Christ sauveur réclamé depuis longtemps par le Louvre, on ne sait toujours pas exactement où il est. Mais le musée espère toujours voir arriver un jour à Paris le tableau le plus cher du monde.

Europe 1
Par Diane Shenouda, édité par Ariel Guez