La recommandation SERIELAND : "Emily in Paris", sur Netflix

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
SERIELAND RECO/CONSEIL - "Emily in Paris", la dernière série du créateur de "Sex and the City" diffusée sur Netflix, ne brille pas par l'originalité de son scénario. Elle multiplie aussi les clichés sur Paris et les Français. Pourtant, c'est plus fort que nous, on ne peut s'empêcher de la dévorer.
PODCAST

Cette semaine, l’algorithme de SERIELAND, Bertrand Chameroy, vous conseille "Emily in Paris", une série en dix épisodes diffusée sur Netflix avec Lily Collins. Une fiction sucrée idéale à regarder sous un plaid, un long dimanche pluvieux, du moment que c'est en VO. 

"Emily in Paris", c'est l'histoire d'une jeune Américaine qui s'installe dans notre capitale pour bosser dans une agence de marketing. Cette série en dix épisodes disponible sur Netflix, on la doit à Darren Star, le créateur de Sex and the City, Melrose Place ou encore Beverly Hills.
Premier conseil regardez là en V.O. car une bonne partie des gags repose sur le fait que l'héroïne ne parle pas bien, voire pas du tout français. Donc, en VF, ça fonctionne évidemment beaucoup moins bien. Dès la bande annonce, on sent que le Paris dépeint dans la série sera un Paris stéréotypé. J'ai regardé les deux premiers épisodes pour en avoir le cœur net et effectivement, des clichés, il y en a à la pelle. Les Parisiens sont tous dragueurs et désagréables. Ils fument dans leur bureau, boivent des hectolitres de vin lors de pauses dej de trois heures. Il y a de l'accordéon, La vie en rose, le Café de Flore, des pains au chocolat, tout y est.

 

Découvrez "SERIELAND", le podcast garanti sans spoil (ou presque)

Vous êtes féru.e.s de séries ? Vous ne savez plus quoi regarder ? Vous voulez tout savoir sur l’envers du décor ? Découvrez SERIELAND, le nouveau podcast d'Europe 1 Studio. 

>> Retrouvez les épisodes sur notre site Europe1.fr et sur Apple PodcastsSoundCloudDailymotion et YouTube, ou vos plateformes habituelles d’écoute.
>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

 

 

 

Un plaisir coupable

Mais moi, trop occupé à compter les clichés, je ne me suis pas aperçu que le piège se refermait sur moi. Cette série a eu le même effet que les "shokobons". On en prend un comme ça, un peu coupable pour voir. Puis on n'arrive plus à s'arrêter. Et à la fin, on a terminé le paquet. C'est la même chose qui m'est arrivé avec Emily in Paris. J'ai regardé toute la saison. Alors l'intrigue n'est pas dingue, certes, mais malgré tout, on a envie de savoir comment cette Emily va s'intégrer auprès de ses collègues et comment va évoluer sa vie sentimentale...

Mention spéciale aux acteurs français Jean-Christophe Bouvet, qui campe un couturier aussi renommé que détestable, et Philippine Leroy-Beaulieu, qui, ici campe une directrice d'agence délicieusement désagréable. Alors à qui je recommande cette série ? Pour continuer dans les stéréotypes, je serais tenté de la recommander aux jeunes femmes qui ont apprécié Le diable s'habille en Prada ou Sex and the City. Mais je suis la preuve vivante que ça fonctionne aussi très bien sur les hommes trentenaires qui aiment tuer leurs longs dimanches pluvieux sous un plaid devant une comédie légère.

 

Emily in Paris

Une série créée par Darren Star

La première saison est disponible sur Netflix

 

Europe 1
Par Bertrand Chameroy