Top Chef : quand la gastro sème la zizanie dans le tournage de la finale

, modifié à
  • A
  • A
top chef
Partagez sur :
La finale de la onzième édition de Top Chef, qui sera diffusée à partir de mercredi sur M6, a vu son tournage perturbé par la gastro-entérite d'un des candidats, obligeant l'équipe à reporter le tournage à la dernière minute. 

Panique aux fourneaux. Alors que l'émission Top Chef revient mercredi sur M6, le tournage de la finale a manqué de virer à la catastrophe. En cause : la gastro-entérite, dont l'épidémie s'est étendue sur plusieurs régions, à partir du mois de janvier. Le virus a joué un mauvais tour à un des finalistes du concours de cuisine, et aurait bien pu s'étendre à l'ensemble de l'équipe, nous apprend Le Parisien. C'est donc tout le dispositif exceptionnel de cette finale, organisée dans les cuisines du George V à Paris, qui a dû être annulé.

Du jamais-vu pour les chefs-jurés, Hélène Darroze, Philippe Etchebest, Michel Sarran et Paul Pairet. Après avoir été vu en urgence par un médecin, le finaliste a été déclaré inapte. Sa maladie, contagieuse, est incompatible avec la manipulation d'aliments.

Tournage in-extremis

Le problème du calendrier se pose alors, affolant l'équipe de tournage constituée de pas moins de 110 personnes de la production, dont 16 cameramen, ainsi qu'une vingtaine de serveurs et une centaine de bénévoles de la Croix-Rouge mobilisés pour participer à la dégustation des mets préparés par les finalistes. Résultat : obligé de les décommander. Urgence : caler une nouvelle date de tournage qui convienne aux jurés, finalistes, candidats, tout en prenant en compte la disponibilité du lieu dans lequel est tourné la finale de l'émission, le Four Seasons Hôtel Georges V, à Paris.

Finalement, le tournage a eu lieu le 10 février, soit moins de dix jours avant la date de diffusion du début de cette onzième saison. Concernant le coût d'un tel décalage, plus de peur que de mal. Dans une telle situation, validée par une décision municipale, la production est couvert pas les assurances.

Europe 1
Par Cyril Lacarrière, édité par Pauline Rouquette