La YouTubeuse La Bajon revient sur son premier succès : "À mon avis, ça n'a pas trop fait rire" Penelope Fillon

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
L'humoriste La Bajon se souvient de la première fois où les compteurs de YouTube de l'une de ses pastilles comiques se sont emballés. Un succès arrivé grâce à une parodie mettant en scène l'avocate de Penelope Fillon, qui n'aurait pas plu à la femme de l'ancien candidat à la présidentielle.
INTERVIEW

Avec plus de 60 millions de vues à ce jour, La Bajon fait partie des phénomènes du YouTube français. L'humoriste, invitée d'Anne Roumanoff, a pourtant longtemps subi les castings qui la limitait "à des rôles de beurettes" et les salles de théâtre vides. Elle se souvient de son premier succès sur le web, grâce à une vidéo parodiant l'avocate de Penelope Fillon.

"Vous avez précipité la défaite de François Fillon"

Ce premier succès est arrivé en pleine campagne présidentielle, avec une vidéo publiée le 1er février 2017. "Le premier pic de vue, c'est avec cette vidéo sur l'avocate de Penelope Fillon qui a fait 14 millions de vues dans la semaine, donc ça m'a fait bizarre", se souvient l'humoriste. "Ça a été comme un ouragan qui arrive sur soi, mais un ouragan de bonheur."

La Bajon a été surprise de certains retours, notamment politique. "Ce que je sais, c'est que son avocat l'a vu", explique-t-elle en gardant le mystère sur d'éventuels échanges entre eux. "J'ai eu des échos de journalistes qui sont allés jusqu'à dire que j'avais précipité François Fillon vers la défaite", ajoute-t-elle dans un éclat de rire. "C'est me donner beaucoup d'importance."

L'humoriste ignore cependant si Penelope Fillon a vu sa vidéo. "Je ne sais pas si elle l'a regardée, mais à mon avis ça ne l'a pas trop fait rire", imagine-t-elle.

Des vidéos à petits moyens

La Bajon reconnaît que cette audience, aussi forte que soudaine, a un peu chamboulé la suite de son travail sur YouTube. Elle surveille les statistiques de la plateforme à chaque sortie de nouvelle vidéo. "Je guette les premières 24 heures, mais après je décroche. Sinon on peut vite devenir tarée", rigole-t-elle. "Mais bien sûr, je regarde le démarrage et les premiers commentaires. Ça met la pression, mais quand on est fière de ce qu'on publie, ça va."

Ce succès soudain a d'ailleurs valu à La Bajon des critiques, dont elle prend le parti de s'en amuser. "Je fais un petit coucou à tous ceux qui ont dit que l'on avait acheté des vues", sourit-elle. "On n'a déjà pas les moyens de se payer un ingé son, donc on n'en est pas à acheter des vues !"

Ces petits moyens expliquent que ses abonnés YouTube doivent parfois attendre un peu avant de voir une nouvelle vidéo. "Certaines vidéos me prennent très peu de temps. Mais celles avec des décors différents et des comédiens me prennent plus de temps, un mois au maximum", estime La Bajon. L'humoriste compte désormais 244.000 abonnés.

Europe 1
Par Alexis Patri