Isabelle Carré s'est inspirée de son vécu pour écrire l'agression du personnage de son roman

, modifié à
  • A
  • A
isabelle carré 1:39
Isabelle Carré publie chez Grasset "Du côté des Indiens", son deuxième roman © Europe 1
Partagez sur :
Dans son deuxième roman "Du côté des Indiens", l'autrice Isabelle Carré raconte "l'amitié improbable" entre une femme, Muriel, et un jeune garçon, Ziad. Son personnage de Muriel subit des agressions sexuelles dans le milieu du cinéma. Elle explique au micro d'Anne Roumanoff s'être appuyée sur ce qu'elle a vécu, mais aussi vu et entendu dans sa vie d'actrice.
INTERVIEW

Isabelle Carré, qui revient au théâtre le 22 septembre aux côtés de Bernard Campan dans la pièce La dégustation, a publié à l'été 2020 Du côté des Indiens, son second roman (éditions Grasset). Elle a expliqué dans l'émission Ça fait du bien comment elle a écrit les scènes d'agressions sexuelles que vit Muriel, son personnage principal.

Deux ou trois expériences 

Dans Du côté des Indiens, l'actrice Isabelle Carré raconte "l'amitié improbable" entre une femme, Muriel et un jeune garçon, Ziad. Muriel est une comédienne, devenue scribe de cinéma après une agression sexuelle de la part d'un metteur en scène. Un baiser forcé que l'autrice a écrit en s'appuyant sur son vécu personnel.

"Cette histoire est en partie autobiographique. C'est un mélange de deux ou trois expériences que j'ai vécues", révèle Isabelle Carré. "Je voulais torpiller une idée : non, les comédiennes ne couchent pas pour avoir des rôles. Ça se passe après, quand on est employée, sur le tournage, à des moments où l'on peut se sentir vulnérable."

Aider les jeunes femmes

L'autrice et actrice explique qu'elle s'est aussi inspirée du vécu d'autres comédiennes pour l'écriture des scènes d'abus. "Vous imaginez en 32 ans de carrière tout ce que j'ai pu entendre des unes et des autres. Et ce que j'ai pu voir, aussi. Muriel c'est un peu tout ça. Ce n'est pas qu'une seule histoire", explique-t-elle. 

"J'avais envie de traiter du consentement de cette façon là, parce que je me suis dit que je pouvais apporter ma petite pierre au mouvement #MeToo", complète Isabelle Carré. "Et aider les jeunes femmes, pas seulement sur un plateau de cinéma, mais aussi dans un stage en entreprise, un premier emploi etc., à ne pas subir un effet de surprise, qui peut être dévastateur."

Europe 1
Par Alexis Patri