IAM de retour avec un 10e album : "Il y a des choses à changer, des combats à mener"

  • A
  • A
Akhenaton et Shurik'n en concert avec IAM en juillet 2017
Akhenaton et Shurik'n en concert avec IAM en juillet 2017 © FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :
Le groupe de rap marseillais IAM sort un nouvel album, Yasuke, qui mêle collaborations artistiques et vrais sujets de société. Akhenaton et Shurik'n présente ce dernier opus au micro de Patrick Cohen sur Europe 1. 
INTERVIEW

Bientôt 30 ans, et c'est toujours un événement. L'emblématique groupe de rap IAM revient cet automne avec un nouvel album, Yasuke. Akhenaton et Shurik'n l'ont présenté samedi matin au micro de Patrick Cohen sur Europe 1. 

Yasuke, c'est le nom d'un esclave arraché du Mozambique au 16ème siècle, arrivé enchaîné au Japon, et devenu samouraï. "C'est un message d'espoir : des gens qui ont connu des choses difficiles peuvent connaître ensuite des choses fabuleuses", explique Akhenaton. Leur dernier album remonte le chemin parcouru depuis leur jeunesse, des difficultés scolaires aux premières scènes et au grand succès des années 1990.

"Pionniers" 

Malgré la célébrité, Akhenaton et Shurik'n refusent le titre de "légende" que leur attribuent déjà certains fans. "On est toujours en activité, on regarde devant", affirme Akhenaton. Shurik'n renchérit : "On préfère 'pionnier', car on était là en premier." 

Mais les "pionniers" ne reculent pas devant la nouveauté. Yasuke mélange des sons venus de tous les continents, et inclut plusieurs collaborations. Avec le musicien nigérian Femi Kuti notamment. "Ça fait des années qu'on l'espérait", confie Akhenaton. Autre artiste invité, le rappeur américain Skyzoo, co-auteur de "Good morning song". "Marseille, c'est tout le temps embouteillé. Alors on se met une 'good morning song' dans la caisse, et tout va mieux", sourit Akhenaton. "C'est pas un cliché, la musique adoucit les mœurs." 

"Société des apparences" 

Une occasion aussi d'aborder plusieurs sujets de société très ancrés dans l'actualité. "Il y a des choses à changer, des combats à mener", affirme Shukir'n. Le groupe évoque notamment les violences faites aux femmes, et le danger que peuvent représenter les fausse nouvelles circulant sur internet. "On vit dans une société des apparences, on est dans l’emballage, pas dans le contenu. Femmes et hommes politiques ont décidé d’emboîter le pas, je trouve ça dramatique", regrette Akhenaton. 

IAM sera en tournée partout en France à partir du mois de mars.

Europe 1
Par Laetitia Drevet