François-Xavier Demaison au cinéma avec Franck Dubosc : "J’aime ce duo de clown blanc et d’Auguste"

, modifié à
  • A
  • A
0:38
Partagez sur :
Avant les dernières dates de son one man show, l'acteur revient en salles le 13 février aux cotés de Franc Dubosc pour le film "All inclusive".
INTERVIEW

En attendant la scène de l'Olympia, François-Xavier Demaison sera au cinéma dans le nouveau film de Fabio Onteniente intitulé All inclusive. L'acteur était l'invité du Grand journal du soir d'Europe 1 pour évoquer son rôle de clown triste.

Passeport non valide. L'histoire débute à l'aéroport. "Bruno Morin, mon personnage, doit partir en voyage de noces." Sauf que pour un problème de passeport non valide, sa compagne le plante. Tout de même partant, il se retrouve à partager le bungalow nuptial avec un certain Jean-Paul, alias Franck Dubosc. "Ce qui est beaucoup moins romantique mais beaucoup plus drôle."

Clin d’œil aux Bronzés. Entre les deux, une relation d’amitié se tisse au sein du club. "Je trouve que les clubs de vacances all inclusive, comme ça, où tout est compris, même les emmerdes, sont relativement bien décris", souligne le comédien qui explique aussi "avoir des souvenirs merveilleux" de ce genre d’endroits. "Quand j’avais dix, douze ans, mes parents m’avaient emmené dans un sous-Club Med en Sicile et ça a été les premiers émois, les premiers spectacles."

Le club n’est d’ailleurs pas sans rappeler un film culte des vacances. On nomme Les Bronzés. Et puisque Thierry Lhermitte en directeur moustachu, et Balasko en retraitée qui préfère les hôtels aux maisons de retraite, font partie du casting, les deux acteurs du Splendid n’ont pas hésité à lancer un clin d’œil au film culte dans une scène.

Dubosc renfile le maillot. Quant à Franck Dubosc, après son rôle de Patrick Chirac dans Camping, il renfile le maillot de bain dans la peau de Jean-Paul Cisse. "On ne sait pas où il a été fabriqué. Il a perdu un baluchon qui contient les cendres de sa mère et je vais devoir cohabiter avec cet ange de l’amour qui va me faire beaucoup de bien finalement. J’aime ce duo de clown blanc et d’Auguste. C’est un ressort de comédie très efficace."

"Entendre rire les gens, ça n'a pas de prix"

Les dernières seront les deux dernières dates du troisième one man show de François-Xavier Demaison, les 18 et 19 avril prochains à l'Olympia. Des dates que l'humoriste attend avec impatience :  "Jouer est la clé de voute de mon équilibre. C’est cette excitation, ce trac qui se libère et cet amour que je reçois. Faire rire, il y a quelque chose de jouissif. Entendre le rire des gens, ça n’a pas de prix."

Europe 1
Par Aurélie Dupuy