Eurovision : Bilal Hassani se défend après la diffusion de tweets polémiques

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le chanteur de 19 ans, qui doit représenter la France à l'Eurovision à Tel-Aviv, a réagi vendredi à la diffusion de tweets polémiques remontant à 2014, dans lesquels il critiquait notamment Israël.

Il assure que ces propos ne sont pas les siens. Bilal Hassani, le chanteur désigné pour représenter la France à l’Eurovision à Tel-Aviv, en mai prochain, a tenu à réagir vendredi, après que d'anciens tweets datant de 2014 ont été exhumés sur les réseaux sociaux. L'un d'entre eux se montre notamment très critique envers Israël, coupable selon le message d'un "crime contre l'humanité" en Palestine.

"Ni mes écrits, ni mes pensées". "Ce ne sont ni mes écrits, ni mes pensées", insiste l’artiste, dénonçant des "fake news". "Quand j'avais 14 ans (…), plusieurs personnes avaient mon mot de passe et il s'est passé des choses qui étaient hors de mon contrôle et hors de ma connaissance", assure Bilal Hassani, aujourd'hui âgé de 19 ans.

"Même si c’était vraiment arrivé, j’avais 14 ans et on peut tous faire des grosses, grosses, grosses, grosses bêtises, mais la réalité (…) c’est que je n’ai jamais dit ou pensé ça", poursuit-il. Et le jeune homme, lui-même victime de cyberharcèlement, d'ajouter : "Je reste proche de mes valeurs, qui ont toujours été les mêmes : on devrait tous pouvoir vivre en paix et partager nos cultures malgré nos différences".