Élodie Frégé "rêve de faire un album" de jazz en duo avec André Manoukian

  • A
  • A
Élodie Frégé 2:19
Élodie Frégé était l'invité de "Culture Médias" le lundi 24 février 2020. © Europe 1
Partagez sur :
Élodie Frégé est revenue lundi, dans "Culture Médias", sur la naissance de "La Belle et la Bête", le spectacle musical de jazz dans lequel la chanteuse interprète notamment des "torch songs" aux côtés d'André Manoukian, au piano. Un projet né d'une complicité artistique, et dont la musicienne aimerait voir naître une version studio. 
INTERVIEW

La Belle et la Bête raconte l'histoire d'un pianiste victime d'un sortilège amoureux et condamné à accompagner une inaccessible chanteuse. On retrouve l'auteur-compositeur André Manoukian au piano et Élodie Frégé, la gagnante de la "Star Ac' 2003", au chant. Les deux musiciens se sont rencontrés lors de l'émission "Nouvelle Star", dont ils étaient tous les deux membres du jury en 2015 et 2016. "On a enregistré 'Fever' ensemble pour rigoler et il a adoré m'entendre chanter du jazz", se souvient Élodie Frégé dans "Culture Médias" lundi. André Manoukian lui parle de son projet de spectacle de jazz et le duo se lance quelques mois plus tard. 

"Une torch song est une chanson d'amour cramé"

Dans ce spectacle, le duo interprète notamment un large répertoire de "torch songs", ces lamentations amoureuses et jazzy, incarnées par Julie London, Peggy Lee ou Rita Hayworth. "Une torch song est une chanson d'amour cramé, un amour qui s'est cassé la gueule, qui ne brûle plus. Pourtant, une des deux personnes du couple continue d'aimer l'autre, d'essayer de le récupérer et tient dans la nuit la torche de l'amour", explique la chanteuse. 

Le duo sera en concert à la Seine Musicale de Boulogne-Billancourt le 18 mars prochain et en tournée dans toute la France. Pour l'instant, le spectacle n'a pas de version studio mais Élodie Frégé confie : "Je rêve de faire un album, de sortir un objet, un clip. André aussi en a envie. Il faut juste qu'on trouve le temps et la maison de disque qui aura envie de nous produire."

Europe 1
Par Céline Brégand