De l'Antiquité au 16e siècle, d'où vient l'expression "amour platonique" ?

  • A
  • A
L'amour platonique désigne un amour non charnel. 1:50
L'amour platonique désigne un amour non charnel. © Pixabay
Partagez sur :
Qu'est-ce qui relie Platon et Marsile Ficin ? Tous les deux philosophes, à quelques siècles d'écart, ils ont aussi "l'amour platonique" en commun : le premier lui a donné son nom, le second a théorisé le concept. C'est ce qu'explique Stéphane Bern dans "Historiquement Vôtre" mercredi sur Europe 1.

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, Platon n'était pas spécialement un partisan de l'"amour platonique"... Chaque jour dans "Historiquement vôtre", Stéphane Bern revient sur les origines des expressions du quotidien. Jeudi, il nous décortique celles servant à décrire une chaste attirance, qui remonte à l'Antiquité et au 16e siècle.

"Quand, entre deux personnes, quelle que soit la raison, l'amour n'est pas consommé charnellement, une expression s'impose : on dit que c'est un amour platonique. Mais pourquoi platonique? Logiquement, qui dit platonique dit Platon, le grand philosophe grec. 

Mais attention, ce n'est pas ce dernier qui a théorisé cet amour dénué d'accomplissement charnel. Il l'a encore moins encouragé. D'ailleurs, c'est dans Le banquet, écrit en 380 avant Jésus-Christ, que Platon met en scène une discussion entre lui et des convives. Platon trouve qu'un amour charnel est plutôt naturel, qu'il est même nécessaire pour trouver la vérité, alors qu'autour du banquet, on développe des arguments contraires.

Amor platonicus

C'est en fait au 16e siècle qu'un autre philosophe, Marsile Ficin, approfondit ce qu'il désignera comme l'amor platonicus, ou un amour chaste, poétique, bien loin de l'instinct animal qui nous pousserait forcément à la perpétuation de l'espèce ou à la recherche du plaisir. Le concept devient ici christianisé, cet amour devient une expression de Dieu, l'alliance chaste de deux âmes divines.

Terminons par un peu de légèreté avec un bon mot de Pierre Dac : "L'amour platonique est à l'amour charnel ce que l'armée de réserve est à l'armée d'active". Heureusement qu'on n'a pas inventé l'humour platonique, parce qu'alors, ce serait vraiment triste."

Europe 1
Par Stéphane Bern