Covid : les cinémas peuvent-ils éviter le pass sanitaire en baissant leur jauge ?

, modifié à
  • A
  • A
Le pass sanitaire est exigé dans les cinémas de plus de 50 places. 1:35
Le pass sanitaire est exigé dans les cinémas de plus de 50 places. © THOMAS COEX / AFP
Partagez sur :
Depuis mercredi, les lieux culturels et de loisirs rassemblant plus de 50 personnes doivent exiger le pass sanitaire pour leur public. Pour éviter cette mesure, certains cinémas ont décidé d'abaisser leur jauge à 49 spectateurs au maximum. Mais en réalité, cela ne les protège pas d'éventuelles sanctions.
DÉCRYPTAGE

Au cœur de débats houleux à l'Assemblée nationale, le pass sanitaire est déjà une réalité pour les lieux de culture et de loisirs qui rassemblent plus de 50 personnes. Pour contourner la mesure, certains cinémas ont crû bon d'abaisser leur jauge à 49 spectateurs. Mais les salles de cinéma et de spectacle peuvent-elles vraiment réduire leur jauge pour ne pas être soumises au pass sanitaire ? Interrogée par le média BFMTV, la Direction générale de la santé (DGS) a répondu négativement à cette question jeudi. Les établissements qui choisiraient cette option s'exposent donc à des sanctions.

"Le pass sanitaire s’applique à partir du moment où cette salle contient plus de 50 places"

En effet, cette limite de 50 personnes n'est pas liée au nombre de spectateurs présents, mais bien à la capacité, au nombre de places, de la salle. "La jauge de 50 personnes, retenue comme seuil d’application du pass sanitaire dans certains Etablissements recevant du public (ERP), est déterminée en fonction de la capacité d’accueil de cet ERP et non en fonction de l’occupation réelle des lieux", a indiqué la DGS à BFMTV.

"Par exemple dans une salle de cinéma, le pass sanitaire s’applique à partir du moment où cette salle contient plus de 50 places, même si seulement 10 sièges sont occupés lors d’une séance", résume la DGS. "Les 10 personnes présentes doivent donc disposer d’un pass sanitaire valide."

Dans la soirée de jeudi, le ministère de la Santé a semblé toutefois apporté une nuance à cette règle auprès de l'AFP : "S'ils mettent en vente moins de 50 places et prévoient donc d'accueillir moins de 50 spectateurs, alors le pass sanitaire ne s'applique pas."

Des cinémas avaient instauré des jauges réduites

Jusqu'ici, dans certaines salles, il n'y avait pourtant pas eu de débats. Hors de question de contrôler les spectateurs à l'entrée pour leur gérant. Dans un théâtre de Toulouse, on regrettait une mesure "qui, politiquement, à un sens profond". "Ce qu'on nous demande là, ce n'est pas quelque chose de technique (...) Dans une démocratie, il nous semble qu'il faut prendre le temps d'en parler. Ça ne peut pas être une perte de temps et ça n'a absolument rien à voir avec l'opposition 'pour ou contre' le vaccin." Financièrement, ce théâtre toulousain affirmait être capable de tenir tout l'été, une période plutôt calme, avec cette jauge réduite à 49 spectateurs.

Il pourrait donc revoir sa copie. Car les salles qui continueraient à contourner la règle risquent des sanctions.

Europe 1
Par Laura Taouchanov, édité par Jonathan Grelier avec AFP