Comment Garou a été choisi pour devenir Quasimodo dans "Notre-Dame de Paris"

, modifié à
  • A
  • A
Le chanteur Garou a obtenu son rôle de Quasimodo en dépit d'une audition peu commune avec Luc Plamondon. 3:53
Le chanteur Garou a obtenu son rôle de Quasimodo en dépit d'une audition peu commune avec Luc Plamondon. © Europe 1
Partagez sur :
Invité vendredi d'Anne Roumanoff, dans "Ça fait du bien" sur Europe 1, Garou, qui vient de sortir son nouvel album "Soul City", a raconté les coulisses de sa sélection pour la comédie musicale qui l'a fait connaître : "Notre-Dame de Paris". À l'origine, il s'agit d'un échec lors de l'audition de Starmania. 
INTERVIEW

Nous sommes au milieu des années 1990. Garou a une vingtaine d'années. Il joue du blues, du jazz, du rythme and blues, dans différents groupes peu connus, au Québec. C'est alors qu'il apprend, par un ami, que le producteur Luc Plamondon fait passer des auditions pour la comédie musicale Starmania. Invité vendredi d'Anne Roumanoff, dans Ça fait du bien sur Europe 1, Garou nous raconte comment cette audition a fait décoller sa carrière. Et ce alors même qu'il assure l'avoir ratée.

"J'avais joué cash. Je suis arrivé à l'audition et j'ai dit : 'Écoutez Monsieur Plamondon , je ne vais pas vous faire perdre votre temps, je ne veux pas faire Starmania. Mais je suis venu quand même car un ami m'a dit que je devais vous rencontrer'", raconte Garou. Intrigué, le producteur, "qui avait trouvé ça rigolo", lui demande tout de même de chanter. Le choix de la chanson se porte sur le Blues du business man.

"On s'est régalé et il m'a dit : c'est toi qui fera Quasimodo"

Le hic : Garou avait une extinction de voix, "peut-être à cause de la nervosité". "Arrivé à la partie où ça explose (j'aurais voulu être un artiiiiiste), ça s'est très mal passé. J'ai tout arrêté. Je lui ai dit : 'C'est impossible pour moi de chanter aujourd'hui", se souvient Garou. Avant de poursuivre : "Et alors Luc Plamondon, pour notre première rencontre, a enlevé ses lunettes, ce que j'ai rarement vu. Il a dit : 'Qu'est-ce que c'est quand tu chantes, si là tu me dis que tu ne peux pas chanter ?'".

Luc Plamondon lui parle alors d'une nouvelle comédie qu'il est en train de préparer : Notre-Dame de Paris. Il veut le réentendre. Mais Garou n'a pas de nouvelles "pendant deux ou trois ans". Viennent enfin les auditions. Luc Plamondon parle de Garou à Richard Cocciante, le compositeur. Il lui dit que Garou chante du blues, mais Richard Cocciante n'aime pas ça. "L'audition a duré quatre heures, et elle a fini en deux heures de blues, où Cocciante est devenu fan de blues !", se souvient, fier, le chanteur québécois. "On s'est régalé. Il m'a dit : c'est toi qui fera Quasimodo".

Notre-Dame de Paris se jouera plus de 5.000 fois, dans une vingtaine de pays. Et elle signera l'envol de la carrière de Garou.