10 séries LGBTQ+ à découvrir sur Netflix, Amazon, Canal + ou OCS

  • A
  • A
Partagez sur :
"Euphoria", "Transparent", "Skam" ou encore "Orange is the new black" sur Netflix… Cette semaine, l’équipe de SERIELAND vous propose une sélection de séries mettant en avant des personnages LGBTQ+. 

Le couvre-feu a un avantage, vous avez encore plus de temps pour faire le plein de séries ! Chaque vendredi, l’équipe de SERIELAND vous concocte une sélection de fictions pour rire, vous évader, frissonner et élargir votre horizon. Séries adolescentes, comédies et drames… Cette semaine, découvrez des fictions qui s'emparent de la question du genre et mettent en scène des personnages lesbiens, gays, bisexuels et transgenres.

Pose 

Le pitch : A New York dans les années 1980,  en pleine crise du SIDA, Blanca Rodriguez une femme transgenre séropositive prend sous son aile des jeunes artistes  homosexuels et transgenres et leur fait découvrir la contre-culture LGBTQ+. Au travers du “voguing”,une pratique à la frontière entre la danse et les poses du mannequinat, ils tentent de se faire une place dans une Amérique hostile à leur sexualité. 

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : Pose nous plonge dans les coulisses du "voguing", un style de danse peu connu mais en pleine expansion. La série traite de l’exclusion et de l’intimité des personnes transgenres. A travers une foule de personnages, elle offre une vision plurielle de leurs réalités. Pose met par exemple en scène Angel qui se prostitue pour un employé de Donald Trump, Elektra, la reine de la nuit ou encore Blanca qui se bat pour faire reconnaître ses droits. La plupart des comédiens sont transgenres ce qui  donne beaucoup de force et de réalisme à leur interprétation. 

1 saison, 8 épisodes, d’environ 1 heure, à voir sur MyCanal. 

 

Fiertés 

Le pitch : La série en trois épisodes conte l’histoire familiale et identitaire de Victor. Dans la première partie, on suit Victor adolescent découvrant son homosexualité et le milieu militant homosexuel. Le deuxième épisode se déroule en 1999 au moment où les discussions sur le Pacs émergent en France, et le troisième en 2013, au moment de la loi pour le mariage pour tous. 

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : La force de Fiertés tient dans sa scénarisation et sa maîtrise du temps. Dans chaque épisode, Victor, le personnage principal est en proie à un nouveau combat. La série donne à voir les coulisses des actions des associations LGBTQ+ en évitant une vision caricaturale. Fiertés retrace l’histoire de la lutte contre la dépénalisation de l’homosexualité mais tisse aussi une réflexion fine sur les relations père/fils. Stanislas Nordey, Frédéric Pierrot et Emmanuelle Bercot sont au casting. Du côtés des jeunes, on retrouve  le jeune Sami Outalbali ( Les Grands, Sex Education) mais aussi la jeune Lou Roy-Lecollinet ( Paris Etc.) Seule petite ombre au tableau, la série est presque trop courte. 

Une mini-série de 3 épisodes de 48 minutes, diffusée sur Arte. 

 

Transparent  

Le pitch : Morton Pfefferman, un père de famille, respectable professeur à la retraite, annonce à ses grands enfants Ali, Sarah et Joshua  qu’il souhaite changer de sexe. En devenant Maura, il va bouleverser sa famille. 

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : Jill Soloway (scénariste de Six Feet Under), s’est inspirée de l’histoire de sa propre famille pour créer Transparent. La série mêle humour et émotion avec brio. Elle traite avec justesse de la complexité des relations dans une famille dysfonctionnelle. Transparent est la première série américaine a mettre en scène une femme transgenre comme personnage principal. Un engagement et une diversité qui ne se limite pas à l’écran, des coulisses à la scénarisation,  une cinquantaine de transgenres ont travaillé sur la série. Transparent a aussi remporté le Golden Globe de la meilleure série comique en 2015. Jeffrey Tambor, le personnage principal, accusé de harcèlement sexuel a quitté la série en 2017.

5 saisons, 41 épisodes d’environ 30 minutes à voir sur Amazon Prime. 

Vous voulez écouter les épisodes de SERIELAND ? 

>> Retrouvez les épisodes sur notre site Europe1.fr et sur Apple PodcastsGoogle podcastsDeezer, Dailymotion et YouTube, ou vos plateformes habituelles d’écoute.

>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

 

Mrs Fletcher  

Le pitch : Eve Fletcher, une quadragénaire divorcée doit apprendre à vivre seule, depuis que son fils unique a quitté le nid. L'occasion pour elle de redécouvrir son corps, ses désirs et de faire des rencontres amoureuses.  

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : Mrs Fletcher n’a rien d’une série salace, c’est une comédie humoristique bien écrite. Elle est portée par la talentueuse Kathryn Hahn dans le rôle principal. On la retrouve aussi dans Transparent. Loin d'une série qui mettrait uniquement en scènes des découvertes sexuelles parfois un peu trashs, Mrs Fletcher, traite des relations entre femmes, de la liberté des désirs et de la difficulté pour une mère de famille à assumer ses fantasmes. Autre bon point pour Mrs Fletcher, le personnage du fils, Brendan, symbole de masculinité toxique a beaucoup de nuances. 

1 saison, 7 épisodes d'environ 30 minutes à voir sur OCS

Sense 8  

Le pitch :  Huit personnes, aux quatre coins du monde, sont nées exactement au même moment et sont mystérieusement connectées les unes aux autres par la pensée. Dotées d’un don de télépathie, elles peuvent se voir, se sentir et se parler comme si elles étaient au même endroit, abolissant les frontières… 

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : Vous allez détester ou adorer Sense 8, mais une chose est sûre elle ne vous laissera pas indifférent. On salue tout d’abord l’originalité de son scénario mais aussi le jeu des comédiens. Sense 8, c’est la série des sœurs Lana et Lilly Wachowski, (anciennement les frères Wachowski) deux réalisatrices qui ont fait une transition, à qui l’on doit aussi Matrix. La série met en avant de nombreuse scènes de nudité, mais dans Sense 8, il n’est plus question de genre ou de sexe, la connexion des personnages va au-delà. Au casting on retrouve Jamie Clayton dans le rôle de Naomi, une blogueuse et actrice transgenre.

2 saisons, 24 épisodes d’environ 50 minutes à voir sur Netflix. 

Euphoria 

Le pitch : Adaptation de la série Israélienne du même nom, Euphoria suit le parcours de Rue Bennett, lycéenne fraîchement sortie d’un centre désintoxication et Jules Vaughn jeune femme transgenre. Autour d’elles gravitent une foule de lycéens, en proie à des questions identitaires, sexuelles et existentielles. 

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : Dans cette "teen série", produite par le rappeur Drake, l'alcool coule à flot, la drogue circule et le sexe est omniprésent. Pourtant la série évite de tomber dans une caricature de l'adolescence. Elle raconte avec finesse les questionnements d'une génération et aborde des sujets aussi variés que le consentement, la masculinité toxique et les injonctions de genres.  La mise en scène soignée et pailletée est très réussie. Hunter Schaefer, actrice transgenre et militante LGBTQ+ illumine la série, dans le rôle de Jules Vaugh.

SERIELAND décryptait Euphoria dans un épisode spécial sur les séries ados. 

1 saison, 10 épisodes d’environ 1 heure à voir sur OCS

Orange is the new black  

Le pitch : Piper Chapman, rattrapée par une erreur de jeunesse, quitte sa confortable vie New Yorkaise et son mari, pour purger une peine dans la prison de Litchfield, aux Etats-Unis. Sur place, elle ne va pas se faire que des amis… Orange is the new black met en scène les parcours de vie de femmes détenues entre débrouille, coup bas et solidarité. 

Pourquoi SERIELAND vous la conseille :Orange is the New Black est une série chorale à l’humour relativement grossier, mais efficace. On s’attache à chacune de ces femmes au destin brisé, qui tentent tant bien que mal de s’accrocher dans cet univers carcéral sans pitié. Orange is the New Black met en avant l’homosexualité féminine et la diversité ethnique, en sombrant malheureusement, parfois, dans une vision assez stéréotypée. Au casting, on retrouve toutefois l’excellente Laverne Cox, la première actrice transgenre à avoir été nominée aux Emmys Awards en 2014. 

7 saisons, 91 épisodes d’environ 1 heure à voir sur Netflix. 

SKAM France 

Le pitch : Skam suit le quotidien d’un groupe de lycéen.nes du 11e arrondissement de Paris. Amour, alcool, scolarité, sexualité, religion et violence… elle aborde toutes les interrogations et les bouleversements des jeunes adolescents. 

Pourquoi SERIELAND vous la conseille : Chaque saison est centrée sur un personnage. Très réaliste, elle s’ancre dans le quotidien des jeunes téléspectateurs et sort des clichés sur l'adolescence. En plus des épisodes, la plateforme a eu la bonne idée de diffuser très régulièrement, à des heures imprévisibles, des petites pastilles vidéos sur lesquelles se ruent les fans. La saison 3 met en avant des personnages LGBTQ+. Elle est centrée sur le jeune Lucas qui découvre son homosexualité. Skam met en scène les tourments de ce personnage, pris entre sa peur de ne pas suivre la norme et son besoin de vivre pleinement. Pour autant, dans l’écriture de Skam, la question du genre est secondaire. La série est avant tout une romance qui vous rappellera vos premières amours. Le comédien qui interprète Lucas, Axel Auriant était venu nous parler des séries ados dans SERIELAND

5 saisons, 50 épisodes de 20 minutes à voir sur France TV slash. 

Who are who we are

Le pitch :  Fraser (Jack Dylan Grazer), un adolescent tourmenté de 14 ans, doit quitter New York pour suivre ses deux mères et s’installer en Italie, dans une base militaire américaine. Avec ses cheveux colorés et son look excentrique, il ne passe pas inaperçu. Sur la base, il se noue d’amitié avec la jeune Caitlin (Jordan Kristine Seamón). 

Pourquoi SERIELAND l’attend avec impatience :We are who we are est la première série de Luca Guadagnino, à qui l'on doit le film oscarisé Call me by your name. Elle promet, d’après le teaser, un portrait nuancé et sans angélisme de l'adolescence. Au casting on retrouve aussi Chloë Sevigny et Kid Cudi.  

8 épisodes. Mars 2021.

Europe 1
Par Salomé Journo et l'équipe d'Europe 1 Studio