Revivez toute la journée de l'avant-match France-Croatie :

, modifié à
  • A
  • A
Les supporters français vont se mobiliser toute la journée en attendant la finale.
Les supporters français vont se mobiliser toute la journée en attendant la finale. © CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :
Les Bleus peuvent remporter leur deuxième titre mondial dimanche, face à la Croatie. Suivez le grand jour sur Europe1.fr.
L'ESSENTIEL EN DIRECT

Le jour de gloire est arrivé ? Tout un pays l'espère, alors que l’équipe de France a l’occasion de remporter une deuxième fois la Coupe du monde, dimanche à Moscou. Pour succéder à leurs glorieux aînés de 1998, Antoine Griezmann et ses coéquipiers devront battre la Croatie en finale. Vingt ans après, toute la France rêve elle aussi d’une deuxième étoile sur le maillot bleu.

Dans chaque recoin de l’Hexagone, les supporters se préparent avant le rendez-vous tant attendu. Devant leurs télés, dans les bars ou devant les écrans géants installés dans les villes, des millions de Français regarderont cette finale. Avec l’espoir, comme en 1998, d’envahir les rues pour crier leur joie. Suivez l’avant-match sur Europe1.fr.

Quelles équipes ?

Aucun changement par rapport à la Belgique. Olivier Giroud est aligné en pointe, avec Antoine Griezmann en soutien. Blaise Matuidi va évoluer à gauche du milieu de terrain, avec Kylian Mbappé à droite. La paire de milieux récupérateurs est constituée, bien évidemment, de Paul Pogba et de N’Golo Kanté.

Perisic est bien là. Ivan Perisic, l'une des stars de la Croatie, est finalement bel et bien titulaire. L'ailier de l'Inter était incertain après avoir été touché à la cuisse gauche lors de la demi-finale contre l'Angleterre. Pour le reste, c'est du classique pour les Croates. 

Du côté de Moscou

Les Bleus sont au stade Loujniki. L'équipe de France a quitté son hôtel, direction le stade Loujniki, théâtre de la finale de la Coupe du monde. Les Bleus sont escortés par la police et roule vite dans la capitale russe. Ils sont arrivés dans l'arène moscovite vers 15 heures, soit deux heures avant le coup d'envoi. 

Près de 3.000 supporters français à Moscou. Entre 2.500 et 3.000 supporters des Bleus seront présents dimanche au stade Loujniki de Moscou, pour assister à la finale du Mondial-2018 contre la Croatie, a indiqué la Fédération française à l'AFP peu avant le coup d'envoi. Les supporters français ont eu du mal à se faire entendre pendant cette Coupe du monde en Russie, surtout au premier tour, où ils étaient disséminés dans les stades. Sur l'ensemble du tournoi, ils auront été environ 17.000 en tribunes pour soutenir l'équipe de France, soit une moyenne de 2.500 supporters par match, loin des grandes délégations sud-américaines.

En France, la pression monte !

La fan zone de Paris est déjà pleine. A près de trois heures du coup d'envoi, la fan zone du Champ-de-Mars, à Paris, est déjà pleine à craquer. "La jauge est atteinte. Nous ne pouvons plus accepter de nouvelles personnes sur la fan zone pour des raisons de sécurité", a écrit la préfecture de police sur Twitter. 

"Le Champ-de-Mars, c’est une très large esplanade d’herbe très, très longue, et c’est vraiment noir de monde", témoigne Justin Morin, reporter d'Europe 1 sur place. "Des dizaines de milliers de personnes sont déjà présentes, avec les drapeaux, les perruques, des fumigènes bleu blanc rouge, et le soleil qui brille.  On va avoir très, très chaud". 

Déjà du monde dans la fan zone de Paris. Plus de cinq heures avant le coup d'envoi, déjà beaucoup de monde et une ambiance festive sur la fan zone du Champ-de-Mars, submergée par une marée de drapeaux tricolores. Pétards et fumigènes rythment la mi-journée. La foule entonne déjà "Allez les Bleus!" et la Marseillaise. La ligne 6 du métro parisien, qui y mène, est déjà bondée de supporteurs de l'équipe de France. Ambiance festive, des chants à chaque station sur les quais pour accueillir les rames, et dans les voitures quand montent de nouveaux supporteurs. Tous ne parviennent pas à entrer.

Jeumont, dans le Nord, vibre pour Pavard. Son visage et ses cheveux bouclés sont affichés un peu partout dans Jeumont. Benjamin Pavard, héros local, fait la fierté de cette ville de 10.000 habitants. C’est là que l’une des révélations du Mondial, qui disputera dimanche à Moscou la finale de la Coupe du monde avec l’équipe de France, a grandi. Alors forcément, l’espoir est grand dans cette cité du Nord. 

A Bordeaux, dès l'aube, le marché des Capucins ne parle que de ça. Commerçants maquillés, clients impatients... Tout le monde ne pense qu'à la finale. Sur le marché des Capucins, à Bordeaux, la tention était palpable dès le petit matin. 

Domenech : "C'est le match de votre vie". La dernière fois que la France était en finale de la Coupe du monde, c’était en 2006, et Raymond Domenech était le sélectionneur des Bleus. Désormais consultant pour Europe 1, l’ex-entraîneur livre ses clés pour motiver les joueurs avant ce grand moment. "On joue quelque chose d’exceptionnel. C’est le match de votre vie", aurait lancé Raymond Domenech aux Bleus s’il était à la place de Didier Deschamps.

"Comme si c"était le dernier match de notre vie".  Paul Pobga et les bleus sont motivés comme jamais à l'approche de cette finale. "C'est une finale de Coupe du monde, ça se trouve ce sera la dernière, donc on va vraiment prendre ça comme si c'était le dernier match de notre vie", a dit le milieu Paul Pogba à quelques heures d'affronter la Croatie, dimanche sur TF1. Et ne parlez pas au milieu de terrain de fébrilité. "Les jambes de tremblent pas. On connaît nos qualités. Tous les joueurs qui sont là ont rêvé de ça, ce n'est pas maintenant que les jambes vont trembler", a-t-il dit dans l'émission Téléfoot. On est partis de trop loin pour abandonner maintenant, pour laisser la Coupe à quelqu'un d'autre. Il faut vraiment se battre, on l'a tous rêvé, on est près du but. On a la clef, il faut juste ouvrir la porte".

La presse française rêve tout haut. "La bonne étoile", "Décrochez-nous la deuxième étoile", Au nom de la France", "Le bouquet final"... Voici quelques titres que les quotidiens nationaux et régionaux affichent en Une dimanche. Avec un point commun, l'espoir d'une victoire finale de l'équipe de France. 

midilibre.200

>> A LIRE :La presse française rêve d’une deuxième étoile

A vos pronos ! Envie de miser quelques sous sur le résultat de la finale de la Coupe du monde ? Voici quelques éléments à prendre en compte avant de faire votre choix. S'il fallait retenir une chose : en cinq confrontations, la France n'a jamais perdu face à la Croatie.

>> A LIRE : Cinq infos à connaître pour faire vos pronostics

Les Français optimistes. Pour une très large majorité des Français, cela ne fait aucun doute, les Bleus vont l'emporter face à la Croatie. Selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, 84% des personnes interrogées affirment que la France va remporter la finale de la Coupe du monde. Ce chiffre grimpe même à 95% parmi les "personnes intéressées par le football".

Qui sont les adversaires des Bleus ?

Vous ne connaissez pas bien la Croatie, qui va défier la France à Moscou ? Europe 1 vous a concocté un diaporama pour vous présenter les adversaires des Bleus. Qui, autant le dire tout de suite, ne manquent pas de talents. 

>> A LIRE :EN IMAGES - Qui sont les Croates qui cont défier les Bleus ?

Modric, le virtuose à la part d'ombre. Il est sans conteste le danger numéro un pour l'équipe de France. Luka Modric, le meneur de jeu croate, est unanimement salué comme un génie du ballon rond. Mais l'homme est aussi contesté. Il est ainsi inculpé dans son pays pour faux témoignage. 

>> A LIRE :Luka Modric, le virtuose à la part d'ombre

Où regarder la finale sur écran géant ?

La France a tardé à s’y mettre, mais cette fois c’est parti. Si les fans zones mises en place pour l'Euro 2016 n'ont pas été rééditées en début de compétition, consignes sécuritaires obligent, le beau parcours de l'équipe de France a poussé les municipalités à s'y mettre. Europe 1 a dressé la liste - non exhaustive - des diffusions de la finale sur écran géant. 

>> A LIRE :  CARTE – Où regarder la finale de la Coupe du monde sur écran géant ?