Coupe du monde : Budweiser "respecte les croyances" des joueurs qui refusent son trophée

, modifié à
  • A
  • A
Mohamed El-Shenawy (1280x640) HECTOR RETAMAL / AFP
Mohamed El-Shenawy avait réalisé plusieurs parades face à l'Uruguay, vendredi dernier. © HECTOR RETAMAL / AFP
Partagez sur :
Vendredi dernier, le gardien égyptien avait refusé de recevoir le prix de meilleur joueur car il est sponsorisé par une marque de bière.

Désigné meilleur joueur du match face à l'Uruguay, vendredi dernier, malgré la défaite (1-0), le gardien des Pharaons d'Égypte Mohamed El-Shenawy avait refusé de recevoir le trophée d'homme du match. La raison ? Le prix est sponsorisé par la marque de bières américaine Budweiser et sa religion, l'islam, lui interdit de consommer ou de faire la promotion de l'alcool. Budweiser a communiqué sur ce refus, lundi, et clairement calmé le jeu.

"Nous respectons les croyances religieuses". "Nous respectons les croyances religieuses de tous les joueurs et nous avons travaillé avec la Fifa à mettre en place une procédure pour les joueurs désignés 'homme du match' qui ne souhaitent pas s'afficher avec la marque Budweiser pour des raisons religieuses", a indiqué une porte-parole du groupe brassicole. Dans son tweet présentant l'homme du match, la Fifa elle-même avait pris soin d'enlever le trophée accompagnant la photo du joueur. Ce fut le cas également avec le Marocain Amine Harit, récompensé après Maroc-Iran (0-1).

"Les joueurs récompensés du prix d'homme du match qui refusent le trophée 'Bud' pour des raisons religieuses recevront quand même tous les honneurs, comme ce fut le cas pour Mohamed El-Shenawy", a affirmé la représentante de la marque. "Et nous le félicitons pour sa performance." L'Égypte et El-Shenawy seront sur le terrain, mardi soir, face à la Russie, à Saint-Pétersbourg.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP