Coupe du monde 2018 : Neymar a (encore) changé de coupe de cheveux

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Finie la coupe "spaghetti" : Neymar a arboré une coiffure bien plus sage, mardi à l'entraînement du Brésil. Et rassuré les médias locaux par la même occasion.

Les supporters de la Seleçao ont eu droit à une bonne et une mauvaise nouvelle mardi. La mauvaise d'abord ? Neymar est sorti en boîtant de l'entraînement, la faute à une cheville droite douloureuse. La bonne ? Il a troqué sa coupe de cheveux "spaghetti", moquée sur les réseaux sociaux, pour une coiffure bien plus sage. Et pour la presse brésilienne, cela compte tout autant.

"Maintenant, ça va marcher ?" L'étrange touffe de cheveux blonds sur le devant aperçue dimanche, lors des débuts décevants du Brésil face la Suisse (1-1), a disparu. Les cheveux sont toujours décolorés, mais coupés court cette fois. "Neymar a encore changé de coupe. Maintenant, ça va marcher ?", titrait ainsi le site de l'hebdomadaire Veja, espérant que le nouveau look aide l'attaquant à se sentir plus inspiré sur le terrain. 

Finies les moqueries. Ces derniers jours, les internautes s'en étaient donné à cœur joie, comparant le look de l'attaquant avec des lamas ou des nouilles chinoises. Même Éric Cantona est apparu un plat de spaghetti sur la tête et une photo de Neymar dans les mains, avec en légende : "Neymar style... spaghetti al dente !"

 

"Superstition ou coïncidence". Le sujet fait en tout cas beaucoup parler au Brésil. De nombreuses voix se sont d'ailleurs élevées pour se demander si Neymar ne passait pas trop de temps à penser à ses cheveux plutôt qu'à jouer au foot. "C'est peut-être une superstition ou juste une coïncidence, mais Neymar a décidé de changer une nouvelle fois de look après le match nul", commentait par exemple le site d'informations sportives de référence globoesporte.com.

Deux coiffeurs avec lui. Le joueur du PSG, qui a toujours défrayé la chronique avec ses coupes de cheveux plus ou moins extravagantes, n'a en tout cas pas fini de faire parler de lui. Sur le terrain, mais sans doute aussi en dehors. Selon le journal Estado de S. Paulo, il a amené deux coiffeurs avec lui en Russie : Nariko, qui s'occupe de la coupe, et Wagner Tenorio, spécialiste des teintes de cheveux.

Europe 1
Par Thibauld Mathieu avec AFP