Salwa Toko nouvelle présidente du Conseil national du numérique

  • A
  • A
Salwa Toko nouvelle présidente du Conseil national du numérique
Le CNNum est chargé de conseiller le gouvernement sur les questions du numérique. @ Thomas Samson / AFP
Partagez sur :

L'instance chargée de conseiller le gouvernement sur les questions du numérique était sans présidente depuis décembre et la polémique sur la nomination de Rokhaya Diallo. 

Salwa Toko, fondatrice de l'association Becomtech de sensibilisation des jeunes femmes au numérique, a été nommée mardi présidente du Conseil national du numérique (CNNum), après plusieurs mois de vacance à la tête de cette instance dont les membres avaient démissionné en décembre.

Démissions en chaîne en décembre. "Pour un @CNNum en mode #plateforme : ouverture à tous les écosystèmes ! Très heureux de nommer Salwa Toko (…) comme présidente et de recevoir demain les 30 nouveaux membres" a écrit le secrétaire d'État au numérique Mounir Mahjoubi sur Twitter, mardi matin, peu avant l'annonce officielle.



La précédente présidente, Marie Ekeland, avait démissionné en décembre, suivie des membres du Conseil, après une polémique suscitée par la présence de l'essayiste Rokhaya Diallo et du rappeur Axiom en son sein.

Marie Ekeland, cofondatrice du fonds de capital risque Daphni, avait défendu l'indépendance du CNNum et le fait d'élargir le Conseil à des personnalités extérieures au monde du numérique, voire dissonantes, avant de jeter l'éponge.

Une instance qui "doit être proche du gouvernement". Le CNNum, instance chargée de conseiller le gouvernement sur les questions du numérique, "doit être proche du gouvernement" pour pouvoir l'orienter, avait indiqué dans une interview au Figaro Mounir Mahjoubi. Ce dernier a présidé le CNNum jusqu'en janvier 2017, date à laquelle il a démissionné pour s'investir dans la campagne d'Emmanuel Macron.

Les membres du Conseil sont nommés par le Premier ministre, sur proposition du secrétaire d'État chargé du Numérique.