Ligue 1 : huit champions du monde sur la ligne de départ

  • A
  • A
Ligue 1 : huit champions du monde sur la ligne de départ
Huit des 23 Bleus champions du monde vont retrouver la Ligue 1 cette saison.@ GABRIEL BOUYS / AFP
Partagez sur :

Les huit Bleus champions du monde évoluant en France seront célébrés pour la reprise de la Ligue 1. Sur le terrain, chacun aura ses propres ambitions pour la nouvelle saison.

Après le rendez-vous (un peu) raté des Champs-Élysées, les Français vont avoir une autre occasion de fêter les Bleus champions du monde. En tout cas, au moins huit : ceux qui évoluent en Ligue 1 et qui seront célébrés par leurs clubs et la Ligue. Ils sont huit au coup d’envoi de la saison, répartis dans quatre clubs : le PSG, l’OL, l’OM et Monaco. Mais de Kylian Mbappé à Djibril Sidibé en passant par Nabil Fekir et Steve Mandanda, ils n’ont pas tous les mêmes objectifs pour cette saison. Revue d’effectif avant le lancement de la saison.

Paris Saint-Germain

Kylian Mbappé, confirmer les promesses bleues. Transféré l’été dernier au PSG en prêt avec option d’achat de 180 millions d’euros (option levée automatiquement cet été), Kylian Mbappé a fait une entrée fracassante dans la cour des grands. Après une saison correcte (13 buts et sept passes en 27 matches de Ligue 1), le jeune prodige a brillé à la Coupe du monde (quatre buts, élu meilleur jeune). Son jeu direct et ses accélérations fulgurantes ont séduit le monde entier et laissé entrevoir son énorme potentiel. À 19 ans, Kylian Mbappé a encore le temps de s’épanouir à Paris. Mais tout le monde attend désormais de lui qu’il devienne la nouvelle star du football mondial.

Alphonse Areola, un avenir incertain. Le portier parisien a vécu un étrange mois de juillet. Pendant qu’il vivait dans la bulle euphorique des Bleus en Russie - sans jouer le moindre match -, le PSG recrutait Gianluigi Buffon. À son retour au Camp des Loges, Areola se retrouve donc en compétition avec l’un des meilleurs gardiens du monde, qu’on imagine mal cantonné au banc. Résultat, il pourrait être tenté d’aller voir ailleurs. Mais où ? La piste de l’AS Rome s’est éteinte avec l’arrivée de Robin Olsen, tout comme celle de Chelsea qui vient de lâcher 80 millions d’euros pour Kepa Arrizabalaga, le portier de Bilbao. Faute de proposition, le gardien français pourrait être contraint de rester au PSG et de se battre avec Buffon pour une place dans les cages.

Presnel Kimpembe, s’imposer face aux Brésiliens. Lui aussi a peu joué en Russie : un match comme titulaire face au Danemark, en poule, puis plus rien. Une situation qu’il connaît déjà en club. La saison dernière, il s’est inscrit dans la rotation installée par Unai Emery avec Marquinhos, aux côtés du capitaine Thiago Silva, pour un total de 28 matches de Ligue 1 et trois apparitions en Ligue des champions. Le Mondial n’a pas rebattu les cartes. Thiago Silva est toujours numéro un et il y a une place à prendre à côté de lui. Avec ses qualités physiques et techniques, Kimpembe peut s’imposer. Mais il se murmure que le PSG de Thomas Tuchel tenterait d’attirer Jérôme Boateng. L’arrivée du défenseur allemand ne serait pas une bonne nouvelle pour le Français…

Olympique de Marseille

Florian Thauvin, prouver sa régularité. A 25 ans, Florian Thauvin vient de réaliser la meilleure saison de sa carrière : décisif en Championnat (22 buts – seul Cavani a fait mieux -, et 11 passes décisives), finaliste de la Ligue Europa et champion du monde pour finir, même s’il n’a joué que cinq minutes en Russie (contre l’Argentine). Une forme étincelante que le Marseillais va devoir confirmer, lui a qui n’a pas toujours été régulier par le passé.

Adil Rami, faire au moins aussi bien. Arrivé à Marseille l’été dernier, le trentenaire a séduit le club et les supporters. Taulier de la défense sur le terrain, souriant et affable en dehors, Adil Rami a grandement participé à la belle saison de l’OM en Championnat et en Ligue Europa. Seul joueur de champ à n’avoir pas disputé la moindre minute avec les Bleus à la Coupe du monde, il arrive frais physiquement pour la Ligue 1. Avec l’objectif de maintenir l’OM tout en haut du tableau.

Steve Mandanda, profiter et rester compétitif. À 33 ans, "Il Fenomeno" a écrit la plus belle ligne de son palmarès en Russie. Champion du monde en ayant joué un seul match (France-Danemark), le portier marseillais revient sur la Canebière avec le sourire, lui qui était au bord des larmes après la défaite en finale de la Ligue Europa. Steve Mandanda n’a plus rien à prouver et n’est guère mis en concurrence à son poste. En tant que capitaine de l’OM, il cherchera surtout à garder ses troupes mobilisées tout au long d’une saison qui s’annonce longue et compliquée.

Olympique lyonnais

Nabil Fekir, retour à la case départ. Comme Areola, il a vécu un début d’été mi-figue mi-raisin. Alors que son transfert vers Liverpool semblait acté, le meneur de jeu a été recalé par le club anglais après la visite médicale, juste avant le début de la Coupe du monde. Pas déstabilisé pour autant, le Lyonnais a participé à la victoire des Bleus en tant que remplaçant n°1 (six entrées en jeu). De retour à Lyon début août, il s’est immédiatement remis au travail pour préparer la saison. Mais rien ne semble gravé dans le marbre. "Je suis à Lyon. Je suis très bien ici. Mais le mercato est encore long et tout va très vite dans le football", a confié Nabil Fekir lundi.

AS Monaco

Djibril Sidibé, parti pour rester. C’est un feuilleton discret mais qui dure. Tout comme son ancien compère monégasque Thomas Lemar, Djibril Sidibé devait prendre la route de l’Atlético de Madrid dès le début du mercato. Mais son manque de temps de jeu en Russie a visiblement refroidi les Colchoneros. Reste que le latéral droit n’a pas encore repris l’entraînement avec Monaco. Mais sa cote a baissé cet été et les dirigeants du Rocher réfléchiraient à le conserver un an de plus. Un renfort qui ne serait pas du luxe pour le dauphin de Paris : avec son expérience, Djibril Sidibé pourrait encadrer les jeunes recrues estivales.