Sondage : Le Pen chute largement après le débat

  • A
  • A
Sondage : Le Pen chute largement après le débat
L'ancien ministre de l'Economie serait élu président dimanche avec 61,5% des intentions de vote.@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

Lors du débat, Marine Le Pen a inquiété plus d'un Français sur deux (54%) et n'en a rassuré que 15%.

Emmanuel Macron battrait largement Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, selon un sondageIpsos-Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France publié vendredi, après le duel télévisé de mercredi soir entre les deux finalistes.

Macron gagne 2,5 points par rapport à mercredi. Le candidat d'En Marche! gagne 2,5 points, par rapport à mercredi, quand sa concurrente du Front national, critiquée pour sa performance lors du débat y compris dans son camp, chute de 2,5 points. Avec 61,5% des intentions de vote, l'ancien ministre de l'Economie serait élu président dimanche, face à l'eurodéputée créditée de 38,5% des voix.

Marine Le Pen a inquiété plus d'un Français sur deux lors du débat. Lors du débat, Emmanuel Macron a "rassuré", "inquiété" ou "ni l'un ni l'autre" de manière quasiment égales les téléspectateurs (respectivement 31%, 33% et 36%), précise le sondage. Au contraire, Marine Le Pen a inquiété plus d'un Français sur deux (54%) et n'en a rassuré que 15%. Elle inquiète surtout les personnes qui n'ont pas voté pour elle au premier tour. C'est le cas de 62% des électeurs de François Fillon et Jean-Luc Mélenchon comme pour 79% de ceux de Benoît Hamon. 44% des électeurs de Nicolas Dupont-Aignan, futur Premier ministre de la dirigeante d'extrême droite en cas de victoire, se sont aussi dit "inquiété" par elle. Au contraire, elle n'a "rassuré" que 14% des électeurs du maire de Yerres (91). En comparaison, Emmanuel Macron en a "inquiété" 41% et "rassuré" 15%.

Le sondage a été réalisé en ligne le 4 mai, auprès d'un échantillon représentatif de 2.632 personnes. Les intentions de vote ne constituent pas une prévision de résultat, elles donnent une indication de l'état des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.