Présidentielle : Marine Le Pen et Emmanuel Macron loin devant François Fillon au 1er tour

  • A
  • A
Présidentielle : Marine Le Pen et Emmanuel Macron loin devant François Fillon au 1er tour
@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

Au second tour, Emmanuel Macron l'emporterait avec 62% des voix face aux 38% de Marine Le Pen. 

Marine Le Pen et Emmanuel Macron se qualifieraient pour le second tour de la présidentielle, avec un nette avance sur François Fillon, qui résiste plutôt bien après sa mise en examen, selon un sondage BVA diffusé samedi.

L'écart se creuse avec Fillon. Avec respectivement 26% (=) et 25% (-1) d'intentions de vote, la candidate du Front national et celui d'"En Marche !" ne progressent plus sur une semaine, mais l'écart avec François Fillon est désormais conséquent. Crédité de 19,5% (-0,5) d'intentions de vote, le candidat de la droite recule légèrement mais conserve globalement son socle électoral après sa mise en examen pour "détournement de fonds publics", selon cette enquête pour Orange et La Presse régionale.*

Hamon et Mélenchon restent stables. À gauche, Benoît Hamon (12,5%, -1) et Jean-Luc Mélenchon (12%, +0,5%) sont désormais au coude-à-coude. Les électeurs de Benoît Hamon sont les moins sûrs de leur choix (44%) devant ceux d'Emmanuel Macron (54% sûrs de leur choix), de Jean-Luc Mélenchon (58%), de François Fillon (70%) et de Marine Le Pen (80%).

Macron, vainqueur du deuxième tour. Au second tour, Emmanuel Macron l'emporterait avec 62% des voix face à Marine Le Pen, 38%. Si l'intérêt pour l'élection faiblit légèrement (71%, -1), 73% (-1) des Français disent avoir l'intention de voter au 1er tour. Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan est crédité de 3% (+1), Nathalie Arthaud et François Asselineau de 1% au premier tour. 

*Enquête réalisée en ligne du 15 au 17 mars auprès de 1.425 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision de résultat, elles donnent une indication de l'état des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.