Popularité : Emmanuel Macron et Edouard Philippe progressent à droite

  • A
  • A
Popularité : Emmanuel Macron et Edouard Philippe progressent à droite
Le couple exécutif progresse chez les sympathisants Les Républicains. @ PHILIPPE WOJAZER / AFP / POOL
Partagez sur :

Le chef de l'Etat enregistre une hausse de 15 points de confiance en un mois auprès des sympathisants du parti Les Républicains, au terme d'une séquence marquée par les conflits sociaux.

La cote d'Emmanuel Macron et d'Edouard Philippe est en légère baisse en juin (-1), mais l'image du couple exécutif se droitise nettement, selon un sondage Ipsos Game Changers diffusé mercredi. Avec 36% des personnes interrogées qui portent un jugement positif sur son action, le chef de l'Etat perd un point en un mois, avec une baisse cumulée de 4 points depuis le mois d'avril. En revanche, 59% (+1) se disent défavorables à son action.

Une hausse chez les sympathisants Les Républicains pour Emmanuel Macron.Emmanuel Macron enregistre néanmoins une hausse de 15 points de confiance en un mois auprès des sympathisants du parti Les Républicains, au terme d'une séquence marquée par les conflits sociaux, selon ce baromètre pour l'hebdomadaire Le Point. Edouard Philippe perd également un point sur un mois auprès de l'ensemble des Français interrogés, avec 34% d'opinions favorables, mais gagne pour sa part 5 points chez les proches de LR. En revanche, 54% (-1) des personnes interrogées portent un jugement défavorable sur son action.

Baisse de la popularité de Collomb, Hulot et Le Drian. La popularité des principaux ministres est également écornée, avec notamment Nicolas Hulot (39%, -2), Jean-Yves Le Drian (30%, -3) et Gérard Collomb (23%, -4) en nette baisse. Bruno Le Maire gagne deux points à 25%. A droite, Valérie Pécresse gagne 4 points à 24%, quand Laurent Wauquiez en perd 2 à 15%. Auprès des seuls sympathisants des Républicains, la présidente de l'Ile-de-France fait un bond de 21 points en un mois avec 63% d'opinions positives, loin devant le patron de LR qui en perd 6 à 38%.

Enquête réalisée en ligne les 22 et 23 juin auprès de 996 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.