Débat de la présidentielle : Mélenchon remporte le suffrage… de l'émotion

  • A
  • A
Débat de la présidentielle : Mélenchon remporte le suffrage… de l'émotion
Jean-Luc Mélenchon n'a pas laissé insensible un panel de 30 Français interrogé lors du débat de lundi soir. @ AFP
Partagez sur :

Le candidat de "La France insoumise" est le candidat qui a suscité le plus d'émotions lors du débat de lundi soir, selon une étude réalisée par une société de neuro-marketing.  

Si vous avez regardé TF1 lundi soir, vous avez forcément réagi au débat entre Benoît Hamon, François Fillon, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. Mais lequel des candidats a suscité le plus d'émotions chez les téléspectateurs ? Une question à laquelle a répondu une entreprise spécialisée dans le neuro-marketing, qui a analysé en temps réel les réactions d'un panel de 30 Français. Résultat : Jean-Luc Mélenchon remporte le suffrage émotionnel.  

Mélenchon devant sur l'immigration. Après plus de trois heures de débat, Jean-Luc Mélenchon a ainsi été le candidat qui a suscité le plus d'émotions, qu'elles soient positives ou négatives. Le panel de Français a réagi à 11,2% des prises de parole du candidat d'extrême-gauche, devant Marine Le Pen (9,8%), Emmanuel Macron (9,5%), François Fillon (9%) et Benoît Hamon (8,5%). "Le score de Mélenchon est bon, car le début a duré trois heures, ce qui est très long", analyse Frank Tapiro, co-fondateur de Datakalab, l'entreprise de neuro-marketing à l'origine de cette étude.

Parmi les thèmes qui ont fait le plus réagir, deux moments ressortent : le passage sur l'immigration et le discours de conclusion. Pour ces deux temps forts, les sondeurs ont mesuré cette fois-ci l'adhésion émotionnelle, c'est-à-dire l'émotion positive. Et c'est une nouvelle fois Jean-Luc Mélenchon qui arrive en tête, avec 12,3%, devant Emmanuel Macron (10,4%) et Marine Le Pen (9,8%). "On aurait pu imaginer que Marine Le Pen arrive en tête sur ce sujet, que ce soit positif ou négatif. Mais c'est Jean-Luc Mélenchon qui arrive devant, avec ses positions plus humanistes", analyse Frank Tapiro.

Fillon assez haut sur la fin. Les émotions des sondés sont en revanche inversées lors des discours de conclusion. Emmanuel Macron est cette fois-ci le candidat qui recueille le plus d'adhésion (8,6%) devant François Fillon (8,2%) et Benoît Hamon (5,2%). Jean-Luc Mélenchon est lui quatrième (4,2%), devant Marine Le Pen (3,7%).

Difficile, donc, de savoir quel est le réel impact des émotions sur les intentions de vote. "Ce n'est qu'un sondage émotionnel, mais on veut montrer que les émotions sont une nouvelle forme de lecture de l'opinion", explique Frank Tapiro. "Depuis des années, on dit que les élections présidentielles se jouent sur ce registre. On va affiner les résultats pour voir quel type d'émotions génèrent les candidats."

Un bracelet pour capter les émotions. Pour réaliser cette étude, un panel représentatif de 30 Français a été réuni dans une salle, totalement coupée de l'extérieur, au moment du débat. Pour mesurer leurs émotions, ils ont tous été équipés d'un bracelet afin de capter plusieurs facteurs physiologiques, comme leur rythme cardiaque. Ils ont également été filmés par une caméra capable de détecter les moindres émotions de leurs visages. "Quand on reçoit une émotion, le système nerveux central contrôle le battement cardiaque, l'unité de la peau. Tous ces résultats sont ensuite croisés", précise Xavier Fisher, co-fondateur de Datakalab.