Amiens : Emmanuel Macron promet de ne "faire aucune démagogie" chez Whirlpool

  • A
  • A
Amiens : Emmanuel Macron promet de ne "faire aucune démagogie" chez Whirlpool
Emmanuel Macron a rencontré la présidente de la Chambre de Commerce et d'Industrie à Amiens mercredi.@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Emmanuel Macron a rencontré mercredi des représentants des salariés de Whirlpool à Amiens, dont l'usine doit être délocalisée en Pologne, et s'est engagé à "régler" les problèmes.

Emmanuel Macron est allé mercredi à la rencontre de représentants des salariés de Whirlpool à Amiens, dont l'usine doit être délocalisée en Pologne, promettant de "ne faire aucune démagogie". "Je suis venu pour voir les représentants des salariés comme je m'y étais engagé", a souligné le candidat d'En Marche! à l'élection présidentielle en arrivant à la Chambre de commerce et d'industrie d'Amiens-Picardie. "Je suis venu ici à l'écoute des salariés, pour parler de manière efficace, pour accompagner de manière responsable et ne faire aucune démagogie", a ajouté Emmanuel Macron, étiqueté comme favori du deuxième tour face à Marine Le Pen.

Le FN dans le viseur. "Les gens du FN sont habitués à ne pas régler les problèmes mais à les exploiter. Je chercher à les régler, pas à les exploiter", a assuré Emmanuel Macron avant d'entrer en réunion avec une douzaine de représentants des salariés. Selon son entourage, Emmanuel Macron ne viendra pas "formuler des promesses intenables", trois mois après la décision annoncée du groupe électroménager de délocaliser la production en Pologne et de fermer l'usine de sèche-linges en juin 2018, dans cette région de Picardie déjà frappée par de nombreuses fermetures de sites industriels.

Ne pas donner la même image qu'Hollande. En creux, Emmanuel Macron ne souhaite pas donner la même image que François Hollande qui, lors de sa campagne en 2012, s'était rendu au chevet des hauts-fourneaux de Florange et avait, dans une formule ambiguë, semblé garantir la réouverture du site, définitivement fermé en avril 2013. Dans sa ville natale, l'ancien ministre de l'Économie évoquera aussi les problématiques de reconversion des salariés, alors qu'il a fait de la réforme de la formation professionnelle un des axes centraux de son programme économique et social.

Dans le même temps, Marine Le Pen s'est rendue mercredi sur le site Whirlpool d'Amiens, dans la Somme, pour défier son adversaire au second tour de la présidentielle. La présidente en congé du Front national a fustigé à cette occasion l'ex-ministre de l'Économie, décrit comme "du côté de l'oligarchie, du côté du Medef".

Emmanuel Macron a annoncé qu'il rencontrerait finalement dans l'après-midi les salariés du site d'Amiens de Whirlpool en compagnie des représentants de l'intersyndicale de l'entreprise, et dénoncé "l'utilisation politique" du Front national dans la foulée de cette visite surprise de Marine Le Pen sur le site de Whirlpool.