Cortège inédit de cornemuses à New York, en hommage aux policiers tués le 11-Septembre

  • A
  • A
Cortège inédit de cornemuses à New York, en hommage aux policiers tués le 11-Septembre
@ AFP
Partagez sur :

Quelque 71 agents de la force publique ont péri le 11 septembre 2001 lors de l'attaque du World Trade Center, dont 23 membres de la police de New York.

Un cortège inédit d'une quinzaine d'ensembles de cornemuses et tambours a défilé vendredi autour du site des attentats du 11-Septembre à New York pour rendre hommage aux policiers morts ce jour-là.

Cortège exceptionnel. Quelque 71 agents de la force publique ont péri le 11 septembre 2001 lors de l'attaque du World Trade Center, dont 23 membres de la police de New York. Depuis, chaque année, plusieurs corps de cornemuses et tambours de la police de New York défilent aux abords du site. A l'occasion du quinzième anniversaire du drame, les policiers de New York avaient invité d'autres ensembles à se joindre au cortège de musiciens en kilt, qui n'avait jamais été aussi fourni. Ainsi des policiers de Boston, Chicago, Cleveland ou Seattle étaient présents.

"Les blessures sont toujours là". "C'est la première fois que tous les ensembles de la police (américaine) se réunissent", s'est réjoui Anthony Ferragamo, officier de police dans l'unité de marine de Seattle. Le cortège s'est rendu au mémorial dédié aux policiers de New York tombés le 11-Septembre, à Battery Park City, au bord de la rivière Hudson. "Quinze ans, cela paraît long, mais les blessures sont toujours là", a dit Robert Romano, aumônier de la police de New York, lors d'un discours en présence du maire de la ville, Bill de Blasio.

Les airs les plus joués ont été, comme souvent, "Amazing Grace", vieux chant chrétien, mais aussi "America the Beautiful" et "God Bless America". La tradition des cornemuses aux Etats-Unis vient des Irlandais et des Ecossais, qui ont intégré en masse la police des grandes villes du nord-est des Etats-Unis au XIXème siècle.