St Mamet : le rebond des fruits français

  • A
  • A
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Ce matin, l’histoire d’un rebond, celui d’un des plus gros producteurs de fruits français.

Il s’agit de St Mamet, très connu pour ses fruits en sirop. Un des rares industriels à posséder encore ses propres vergers, donc à faire vivre des centaines de familles d’arboriculteurs, autour de son usine de Vauvert, pas loin de Nîmes.

Malheureusement, il a beaucoup souffert des fruits importés à prix cassé. On se souvient, en janvier, de ses employés qui posaient nus dans un verger pour sauver leur emploi.

La société a été rachetée et relancée. Elle perdait trois millions d’euros il y a un an et aujourd’hui, elle affiche une rentabilité de plus d’un million d’euros. Le tout, en à peine huit mois.

En huit mois, mais comment a-t-elle fait ?

On en parle souvent ici : l’innovation. Fini les compotes en pot de verre ou en pot individuel. Maintenant, ils font des briques de compote comme des jus de fruits et même des petites bouteilles à boire comme du Yop.

Ils ont ainsi lancé une quarantaine de nouveautés depuis le début de l’année et surtout, ils sont aussi passé au bio. Ils ont commencé à exporter en Chine et devraient sortir les premiers fruits surgelés qui conservent toutes leurs vitamines. Bref, ils n’ont pas chômé et cela a payé.

Il y a un village dans les Pyrénées qui s’appelle St Mamet, y a-t-il un rapport ?

Oui, c’est là que l’entreprise a été créée en 1953. Mais ils ont déménagé l’usine dans le Gard pour être au plus près de leurs vergers. Aujourd’hui, St Mamet reste le seul industriel à acheter la majorité de ses fruits en France.

C’était St Mamet qui s’est relancé en continuant à se fournir en fruits français, des fruits Made in Gard.

Pour plus de détails, cliquez ici.