Rondinaud : les Charentaises remises au goût du jour

  • A
  • A
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

On les croyait démodées, ringardes, pourtant les Charentaises reviennent à la mode, grâce à leur fabricant historique.

Grâce aux établissements Rondinaud qui ont créé la pantoufle moderne, celle que l’on connaît tous avec le dessus écossais. C’était en 1907 à La Rochefoucauld.

Aujourd’hui, l’usine est toujours installée dans la région mais le tissu écossais est remplacé par des rayures, du color block, des motifs de créateurs et même des figurines Hello Kitty.

Du coup, on les retrouve aussi bien dans les hypermarchés que dans des boutiques ultra-branchées mais c’est toujours la vraie Charentaise, cousue main, avec du fil de chanvre et sa semelle en feutre.

Pourquoi ce grand écart : grandes surfaces, haut de gamme ?

Parce qu’avant d’être une marque, Rondinaud est surtout un fabricant. Vous avez peut-être entendu parler des Pantoufles à Pépère, ces Lillois qui cartonnent avec leurs Charentaises branchées. C’est Rondinaud qui les fabrique. Idem pour celles que l’on trouve dans des enseignes comme Jacadi, Jules ou Brice, tous sous-traitent à Rondinaud.

Ils ont un tel savoir-faire qu’ils ont été reconnus entreprise du patrimoine vivant. Ils vont même jusqu’à racheter de vieilles machines des années 50 qu’ils réparent, pour continuer à fabriquer comme à l’époque.

Pourquoi y a-t-il une languette au-dessus des Charentaises ?

Parce qu’au départ, la Charentaise n’avait pas de semelle. C’était un simple chausson à glisser dans les sabots pour être plus confortable. La languette était donc là pour éviter au-dessus du pied de frotter sur le bois. Et ce sont les établissements Jeva-Rondinaud qui ont eu l’idée d’ajouter une semelle pour pouvoir les porter seules.

C'était la Maison Rondinaud, qui remet la Charentaise au goût du jour. Du Made in Charente, évidemment.