Filt : la renaissance du filet à provisions

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Depuis que l’on ne distribue plus de sac en plastique, le filet à provisions redevient à la mode pour le plus grand bonheur de son fabricant historique.

Il s’appelle Filt. Un fabricant historique puisqu’il tisse des filets depuis 1860, plus de 150 ans, à Caen en Normandie.

C’est vrai que l’on considérait plutôt le filet à provisions comme un truc de grand-mère.

Mais aujourd’hui ses ventes explosent. Évidemment, parce qu’on ne donne plus de sac plastique. Mais aussi parce que l’on s’est rendu compte de son côté pratique : il se détend, mais ne craque pas contrairement aux sacs en plastique ou en papier.

Et puis il est devenu chic : on en trouve même aux musées d’Arts Modernes de New York et de Tokyo. Tout cela grâce à Filt.

Ils ne fabriquent que des filets à provisions ?

Non, ils font aussi des filets de pêche, des buts de foot, des paniers de basket.

Mais en 2010, quand on commence à imposer les sacs biodégradables, ils sentent que le filet à provisions peut faire son retour. Donc ils décident de relancer la production de façon industrielle.

Problème, ils se rendent compte qu’ils ont perdu le savoir-faire. Donc ils sont allés rechercher une de leurs anciennes couturières à la retraite pour qu’elle leur transmette ses astuces et qu’ils puissent programmer les machines.

Adapter d’anciens savoir-faire manuels aux machines modernes, c’est une clé de la réindustrialisation française.

C’était Filt qui a eu le nez creux en relançant sa production de filets à provisions, du Made in Calvados.