Le numéro un mondial des ligaments artificiels est Bourguignon

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Le Made in France. Anicet Mbida, bonjour ! De la technologie de pointe ce matin, avec une pépite que les Américains aimeraient nous racheter. C’est un laboratoire, pas très connu, qui s’appelle LARS.

Non, pas très connu. Pourtant, c’est le numéro un mondial des ligaments artificiels (genou, épaule, talon d’Achille, etc.). Donc tous les sportifs de haut niveau, qui ont connu une rupture des fameux ligaments croisés, les connaissent. Parce que leur technologie est l’une des plus efficaces pour les remettre sur pied.
Aujourd’hui, plus de 100.000 de leurs ligaments ont été posés par les meilleurs spécialistes du monde entier.

Des ligaments conçus en bourgogne, dans le petit village d’Arc-sur-Tille, juste à côté de Dijon.

C’est étonnant d’avoir un laboratoire de pointe dans un petit village

Oui, le patron (un ancien Kiné), adore cette région. C’est sa terre natale. Il n’a jamais voulu déménager.
Pour vous dire, plusieurs grands laboratoires américains lui ont fait les yeux doux. Mais il a toujours refusé de vendre. Et quand ils ont essayé de passer en force, il a tout simplement racheté toutes les parts de ses actionnaires pour être certain de rester lire et indépendant.
C’est plutôt rare comme attitude. En général, les sociétés françaises de haute technologie finissent par céder aux sirènes des grandes multinationales et par déménager. LARS, lui, reste résolument français, bien ancré dans la campagne bourguignonne, ce qui ne l’empêche pas d’être leader mondial.

Bravo à LARS, le champion des ligaments artificiels. Du Made in Bourgogne.