AKT : des armes transformées en bijoux

  • A
  • A
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Ce matin, un bijoutier pas comme les autres. Il n’utilise ni or, ni argent, mais des armes comme matière première.

Il transforme des Kalachnikovs en bagues, en colliers ou en bracelets.

Ça se passe à Seynod, juste à côté du lac d’Annecy. Ce bijoutier pas comme les autres s’appelle AKT et son idée est de transformer un symbole de haine et de violence en symbole de beauté.

Il récupère donc des armes  comme des fusils, des mitraillettes ou des révolvers, il les fait fondre et avec l’acier, il fabrique des bijoux.

Étonnant, mais où trouve-t-il les armes ?

Il se fournit auprès d’une association humanitaire spécialisée dans le déminage et le désarmement. Elle détruit les armes après les conflits pour que personne ne puisse les réutiliser. Eux les récupèrent en petits morceaux et recyclent le métal.

Tout est travaillé à la main de façon artisanale dans une petite fonderie familiale en Ardèche. Et c’est plutôt un beau succès, puisqu’aujourd’hui, il vend ses créations dans le monde entier grâce à leur site internet.

Mais surtout, il boucle la boucle en reversant une partie de son chiffre d’affaires aux associations qui luttent contre la prolifération des armes.

C’était le bijoutier AKT qui recycle les kalachnikovs en bijoux, du Made in Annecy.

Pour plus de détails, cliquez ici.