Ouverture des marchés de Noël en Alsace, et Saint-Nicolas

  • A
  • A
Les escapades culturelles est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque Dimanche, Vanessa Zhâ vous emmène à la découverte du patrimoine français.

Les escapades culturelles de Vanessa Zhâ, ce week-end c’est le coup d’envoi de l’ouverture des marchés de Noel. Direction l’Alsace pour aller découvrir ou redécouvrir Le 1er marché de Noel de France, celui de Strasbourg

Exactement mais surtout le plus ancien de France - l’un des plus anciens d’Europe aussi- alors en effet il existe depuis le moyen-âge mais sous le nom du Marché de la St Nicolas, la tradition voulant que ce soit St Nicolas qui distribue les cadeaux aux enfants. Et à cette époque-là ce sont les marchands et les artisans qui investissent la place de la cathédrale : des fripiers, des potiers, des serruriers, des herboristes, des pains d’épiciers et puis en 1570, un événement va changer le destin du marché de la st Nicolas.

Alors au fil des siècles le marché se déplace de place en place avant de s’établir en 1870 sur la fameuse place Broglie pendant plus d’un siècle, et depuis plus de 20 ans le marché s’étend sur une douzaine de places. Alors ce qui fait la particularité du marché de Strasbourg c’est le cadre, cette grande ile qui lui sert d’écrin, en plein cœur du centre historique, qui a d’ailleurs été le premier centre-ville en France a être classée au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Il existe d’ailleurs des visites nocturnes en ce temps de l’avent Vanessa.

Oui tous les soirs l’office proposent des balade nocturnes dans la vieille ville totalement illuminée, une manière de découvrir son patrimoine mis en lumières comme ce carré d’or, à côté de la Cathédrale, ces quatre rues dont la rue des orfèvres, où chaque façade rivalise de magie ou encore la rue des hallebardes illuminées par des lustres de baccarat

Vos yeux aussi en brillent, on ferme les yeux y a plus qu’à imaginer toutes les odeurs qui émanent du marché : de petit gâteaux, de vin chaud, de sapin coupé.

Et de pain d’épice qui a été importé au 15e par les moines allemands et figurez-vous qu’à l’époque on le dégustait mais pas seulement : les femmes l’utilisaient pour autre chose.

Où pose-t-on nos valises ?

A deux pas de la cathédrale, dans un hôtel du 16e restauré l’’hôtel la Cour du corbeau.