Marathon du Pole Nord : un couple qui n'a pas froid aux yeux !

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les Français sont formidables est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Un couple de Bourguignons, Frédérique et Christophe, a réalisé un exploit en participant au marathon le plus dur du monde, celui du Pole Nord.

Ils s'appellent Frédérique et Christophe et on peut dire qu'ils n'ont pas froid aux yeux !

Ce couple de Bourguignons revient d'un marathon au Pôle Nord ! Les deux sportifs de l'extrême se sont rencontrés lors d'un trek en Ouzbékistan, il y a dix ans, et depuis, ils ont déjà couru sur les cinq continents.

Dans la jungle de Sumatra, le désert bolivien, et puis sur la banquise ! Celle du Pôle Sud, d'abord, et celle du Pôle Nord, où ils viennent de finir le marathon le plus dur du monde !  40 kilomètres de course par -40 degrés. À côté, Forrest Gump, c'est un jogger du dimanche !

Mais peut-on vraiment courir un marathon dans ces conditions ?

Oui, si on est bien équipé. D'abord, vous savez que quand on court, on transpire. Et quand on transpire par -40, on finit avec des stalactites sous les bras ! Alors, la première chose que Frédérique et Christophe ont prévue, c'est des vêtements qui isolent du froid sans tenir trop chaud. 

Et puis, ils ont pris des moufles essuie-glace, histoire de dégivrer leurs yeux régulièrement, parce que là-bas, on finit vite avec des glaçons dans les orbites.

Ont-ils fait une préparation physique ?

Tout à fait ! Figurez-vous que nos deux marathoniens se sont entraînés dans des entrepôts frigorifiques.

Comme si vous faisiez votre footing chez Picard.

Et puis Frédérique est naturopathe, alors elle connaît les produits naturels qui aident le corps à récupérer dans  ces conditions extrêmes.

Bien sûr, il y aussi le mental, la volonté de repousser ses limites. Et là-dessus, Fred et Cricri, c'est encore mieux que Mike Horn et Jeannie Longo réunis !

Et ils ont fini à quelle place finalement ?

Christophe a fait un super temps, et Frédérique a fini première femme de la course, en 6h21 !

Normalement, on ne parle pas de l'âge des femmes, mais je trouve que finir première femme du Marathon du Pôle Nord à 48 ans, c'est vraiment incroyable ! 

Il faut également féliciter celui qui a fini dernier, parce que courir pendant 12 heures par -40 degrés, c'est aussi un sacré exploit !