Le béret, symbole de la France

  • A
  • A
Les Français sont formidables est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Deux parisiennes plaquent tout pour fabriquer des bérets.

Et le dernier mot avec Louise Ekland.

Et si on changeait de vie ? C'est ce qu'on voulu faire deux copines Parisiennes, qui ont récemment plaqué leur carrière de cadre sup' dans de grandes entreprises pour racheter une fabrique de béret !

L'histoire se passe à Oloron dans le Béarn.

C'est dans cette ville que les deux ex-Parisiennes ont fait le grand saut, elles se sont parachutées telles des bérets verts sur Oloron, la capitale mondiale du béret, symbole français par excellence. Mais l'atterrissage a été difficile !

Comment ça ?

Le propriétaire a d'abord refusé de leur vendre son usine. Parce qu'il estimait qu'elles n'étaient pas assez préparé. On imagine la frustration des deux Parisiennes, qui étaient vraiment prête à se lancer. En termes de déception, c'est l'équivalent d'un électeur qui hésite 10 ans à voter François Bayrou et qui se dit "en 2017 j'y vais !!"


Comment ont réagi ces deux entrepreneuses ?


Eh bien, elles se sont accrochées et ont réussi à prouver leur amour du béret pour convaincre le propriétaire. Pour ça, il a fallu qu'elles évitent des pièges.
Par exemple : est-ce que vous savez où a été créé le béret basque ?

Euh... Au Pays Basque ?

Pas du tout ! Le béret basque a été inventé par les bergers béarnais qui l'ont tricoté les premiers avec la laine de leur brebis mais ce sont les Basques qui en ont fait un symbole de la France, peut-être parce que ce peuple voyageur a popularisé ce couvre-chef à l'étranger. Résultat le béret français s'exporte très bien et ça devrait garantir le succès de nos deux entrepreneuses.

Comme quoi changer de vie, de région et de métier c'est possible ! Même si parfois pour se lancer, ça peut aider d'avoir un peu la grosse tête. Mais en France, ça tombe bien, il y a de la place sous le béret !

Merci Louise Ekland.