Calais : le mur de la honte française

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito politique d'Yves Thréard est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

La construction d'un mur pour empêcher les migrants de Calais d'avoir accès aux camions de marchandise est totalement absurde et démontre l'impuissance de la France face au phénomène migratoire.

Yves Thréard a eu envie de réagir à la construction d’un mur anti migrants à Calais.

Est-ce le mur de la honte française ?

Le mur de la honte, le mur de l’absurde et le mur de l’impuissance française.
Ce mur d’un kilomètre et de quatre mètres de haut doit empêcher les migrants de la fameuse jungle, ils sont 10.000 actuellement, d’avoir accès aux camions de marchandises qui passent de l’autre côté de la Manche. Ce mur, qui va coûter 3,2 millions d’euros, nous le construisons à la demande des Anglais, mais heureusement avec leur argent.
Mais combien de temps nos gouvernants vont-ils encore se coucher devant la perfide Albion qui les roule dans la farine depuis plus de dix ans ?
Au terme des accords du Touquet passés en 2003 par Sarkozy avec Londres, il a été décidé que la frontière entre nos deux pays serait sur notre côte. C’est insensé alors que la grande majorité de ces migrants veulent précisément aller en Grande-Bretagne. À Londres donc de s’occuper d’eux et de les prendre en charge.

La France est l’otage des Britanniques dans cette affaire ?

Mais que l’on hausse le ton puisqu’en plus les Britanniques ont décidé de quitter l’Union européenne. Profitons du Brexit pour rompre ces accords du Touquet et ouvrir le passage aux migrants. Cela dépolluera un peu la campagne présidentielle française qui empeste la démagogie droits-de-l’hommiste à gauche et gauloise à droite.
Depuis la ligne Maginot, de triste mémoire, on sait que les murs n’empêchent rien. Surtout, ce mur devrait être inutile puisque, dans le même temps, le ministre de l’Intérieur a décidé de vider la jungle de Calais.
Au lieu de répartir les migrants en France où ils vont errer car ils ne veulent pas rester, laissons-les passer en Grande-Bretagne.

La question des migrants dépasse-t-elle largement l’histoire de ce mur et des seules relations franco-britanniques ?

Ce drame humanitaire est en train de faire exploser l’Union européenne.
Partout, la faiblesse, l’aveuglement et l’irresponsabilité des gouvernants a favorisé la montée des partis extrémistes, anti européens ou anti migrants.
Cette crise migratoire est le défi majeur à relever si on veut éviter le pire, mais on n’en prend visiblement pas la mesure.