Royaume-Uni : vers la fin du God Save the Queen ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les experts d'Europe 1 est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Axel de Tarlé, Anne Le Gall, Alex Taylor et Antonin André font le point sur l'actualité du jour.

Alex Taylor, expert international

Les Anglais ne vont plus chanter God Save the Queen ?
 
Cela risque après un débat hier à la Chambre des Communes. Le problème c’est que l’Ecosse et le Pays de Galles ont leurs propres hymnes que l’on entend avant les matches, mais les Anglais se coltinent God The Save The Queen qui est l’hymne britannique et franchement un peu "boring". Du coup le parlement a lancé le débat pour trouver un hymne purement anglais. Et attention ! si les britanniques votent pour le Brexit, l’Ecosse s’en va tout de suite, et on risque d’entendre cet hymne anglais dans d’autres arènes que Wembley et Twickenham.
 
C’est quoi les alternatives ?
 
Cela a explosé la tweetosphère hier, avec des propositions un peu farfelues comme le générique de la série Benny Hill ou We Are The Champions, de Queen. Les deux candidats les plus sérieux c’est Pomp et circumstance d’Elgar et Land of Hope and Glory, "terre d’espoir et de gloire" (boring aussi). Il y a également selon l'éditorial dans The Times ce matin, le seul hymne qui fait frissonner, Jérusalem sur un poème de William Blake, une idée farfelue aussi selon laquelle Jésus a séjourné avec son oncle en Angleterre, mais c’est très émouvant .
 
Quelle est la réaction de la Reine ?
 
No comment habituel, mais sa cousine a laissé fuité dans la presse ce matin que sa Majesté trouve la proposition "rude", impolie.


Antonin André, expert politique

Manuel Valls, le Premier ministre invité, sera l'invité d’On n’est pas couché sur France 2 samedi soir. Jamais un Premier ministre en exercice n’avait accepté de se rendre dans une émission d’infotainment de ce type. Périlleux.
Pour plus d'informations, cliquez ici.


Anne Le Gall, experte innovation

Innovation : nos bonnes vieilles ampoules à filament pourraient finalement être révolutionnaires

Ces ampoules à filament ont disparu depuis fin 2012 car jugées trop gourmandes en énergie mais des chercheurs américains du MIT aux États-Unis vont peut-être leur donner une deuxième jeunesse car ils ont réussi à booster leur l'efficacité énergétique grâce à une pellicule chimique très fine déposée sur le verre de l'ampoule.

Ce film rend-il les ampoules moins gourmandes en électricité ?

Effectivement, parce que vous le savez, le principe de ses ampoules à filament c'est que la lumière est obtenue par l'échauffement d'un filament de tungstène chauffé à 2.700°. Le problème c'est que beaucoup de photons du filament s'échappent sous forme de chaleur, sans créer de lumière. Sur 20 photons émis par le filament : un seul crée de la lumière, les autres sont perdus sous forme de chaleur et d'infrarouges. Justement, le film mis au point aux Etats-Unis sert à recycler ces photons inutile : ils les renvoie vers l'intérieur de l'ampoule, pour qu'ils continuent de chauffer le filament au lieu de s'échapper vers l'extérieur. Du coup les ampoules chauffent moins et éclairent plus.

Pour l'instant , les chercheurs ont réussi de façon expérimentale à doubler l'efficacité énergétique de l'ampoule à filament et ils sont convaincus qu'ils pourraient la multiplier par 13 à terme et donc rendre les ampoules à filament plus économes que des Leds. La question qui reste en suspens, c'est celle de la durée de vie de ces nouvelles ampoules à incandescence et là il faut poursuivre les recherches.


Axel de Tarlé, expert économie

L'inflation s'est établie à 0 % en 2015, on n'avait pas vu ça depuis 60 ans, depuis 1954.

L'explication de cette inflation à 0% vient de la baisse des prix du pétrole et notamment du gazole qui a baissé de 10 % ce qui a entrainé une baisse des prix des produits industriels (transport ou l'énergie qui est moins cher dans les usines). Si la baisse des prix du pétrole a représenté un gain moyen de 225 euros par ménage, leur pouvoir d'achat a donc augmenté de 1,5% en 2015.

Pourtant, on n'a pas l'impression que notre niveau de vie augmente.

Effectivement, on a surtout l'impression que les prix augmentent notamment quand on fait ses courses. Certains postes ont augmenté comme les produits frais, le loyer. Tout a augmenté de 0,5% sauf l'énergie. C'est donc normal que le niveau de vie n'augmente pas.
 
D'abord, la population augmente ce qui veut dire que sur un même salaire, vous avez plus de personnes à charge. Deuxième phénomène, les dépenses et contraintes comme les prélèvements automatiques, internet, les mobiles, l'électricité, le loyer ou les impôts ont explosé. C'est un budget sous contrainte car sans avoir rien dépensé, on vous a déjà mangé la moitié de votre salaire.

Zéro inflation, ça peut aussi générer de la frustration. Certes les prix n'augmentent pas mais la conséquence c'est les entreprises rechignent à augmenter les salaires, c'est la même chose que ce soit dans la fonction publique ou sur les retraites.

Au final, nous n'avons pas forcément l'impression que le quotidien s'améliore.