Il était une fois : L'ours et le trappeur

  • A
  • A
Il était une fois est une chronique de l'émission La voix est livre
Partagez sur :

Comme chaque semaine, nous vous présentons un livre jeunesse. Aujourd'hui, Victor Dhollande vous fait découvrir L'ours et le trappeur. 

On est à la fin du 19ème siècle. Jacques Pottier, un gars robuste à la barbe grise vit dans les montagnes Rocheuses, aux Etats-Unis. Il tue des bêtes pour en vendre les peaux. Mais sa vie paisible de trappeur va être totalement bouleversée par une rencontre, celle d’un gros ours brun au pelage luisant. 

Une amitié improbable. Sauf que cette fois-ci, il ne va pas viser la bête pour l’abattre. Non, car l’ours en question chante et joue du concertina, un petit accordéon. Ce qui n’est pas banal pour un plantigrade. Et petit à petit, l’ours et le trappeur vont taper la causette. Ils s’entendent si bien que Jacques se met en tête de produire Mortimer, parce que j’avais oublié de vous dire mais en plus de parler et chanter, l’ours a un nom. Le trappeur va donc déguiser Mortimer en homme pour qu’il chante en ville.

L'hibernation guette. L'ours va donner plusieurs concerts. Il fait un carton dans tous les forts des Rocheuses où il passe. Mais un jour, c’est le drame. L’ours s’endort sur scène. Et pour cause, l’hiver approche, l’hibernation n’est plus très loin et Mortimer est exténué. Ce sommeil prolongé va malheureusement éloigner les deux amis. Et une question ne vous lâchera plus jusqu’à la fin : Jacques et Mortimer réussiront-ils à se retrouver ?

Ours-et-Trappeur-2

Pour les enfants de 6-7 ans. Vous pouvez commencer à lire ce conte à vos enfants à partir de 6-7 ans. Ce qui est touchant dans cette histoire, c’est qu’a priori, on n’y croit pas à cet ours qui parle. Mais plus on tourne les pages, plus on se laisse embarqué. Les illustrations, ces grands espaces des Rocheuses, nous donnent encore plus envie de suivre Jacques et Mortimer. Un conte très soigné sur l’amitié entre nous les humains et les animaux.

* L’ours et le trappeur, écrit et illustré par Christophe Swal (Éditions Les fourmis rouges