Julie : "Ce matin, nous recevons Patrick Sébastien, pour son livre Les pruneaux à Papy ne vont bientôt plus faire de jus"

  • A
  • A
Commandeur News est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Patrick Sébastien est l'invité de Commandeur News ce vendredi pour pousser un véritable coup de gueule contre le 1er avril.

Ce matin, un ami de la matinale souhaite pousser un coup de gueule sur le 1er avril, qui tombe demain !

Julie : Il vient souvent nous voir, c’est Patrick Sébastien !

Patrick Sébastien : "On est des fous, fous, fous et on s'en fout, fout, fout, de c'que les cons et les jaloux peuvent penser de nous. Avec moi ! On est des dingues, dingues, dingues, complètement dingues, dingues, dingues, on a des paillettes, et des confettis dans la tête !
Je suis venu ce matin, mais j’ai pas le moral ma Julie. Tout fout le camp, j’en ai ras le cul ! Tu peux donner le titre de mon bouquin ma poule ? Je suis pas dedans.

Julie : Les pruneaux à Papy vont bientôt plus faire de jus ! Aux éditions Chez Denise. Que racontez-vous dans cet ouvrage, Patrick ?

Patrick : Bah, je trouve que maintenant, on est cul serré sur tout. Putain ! On est tous derrière nos claviers, mais on a oublié un truc, c’est l’amour ! Quand j’étais gamin et que ma grand-mère mettait un oignon dans le cul du poulet, on savait qu’il était midi. Aujourd’hui on n’ose plus rien, merde.

Julie : Et tout ça vous touche particulièrement en cette veille de 1er avril !

Patrick : Mais ouais, les canulars, c’est la vie ! Les jeunes, ils ont plus envie de rien. Qu’est-ce que j’ai pu faire comme conneries, moi ! J’étais ado à Bayonne. Je me suis ramené à l’internat, je leur ai fait croire que j’étais toréro, j’ai déboulé dans le dortoir des filles avec Jacquot un taureau de 450 kilos. Y’en a une qui était en pyjama rouge, il l’a traînée sur 20 mètres, on savait rigoler !

Julie : C’est un humour un peu spécial, quand même ?

Patrick : Eh Bernadette Soubirous, tu vas pas me chanter la messe ! Quand je suis rentré dans le studio, tu m’as mis une main au cul ! Mon Papy, à la fin de sa vie, il avait Parkinson. Là, je suis sérieux. C’est grave. Eh ben, moi je lui ai remplacé ses médicaments par du Viagra. Là, il tremblait mais pour autre chose ! Ça, c’est de l’humour !

Julie : On vous sent meurtri Patrick. Presque à deux doigts d’arrêter le métier !

Patrick : Tant que c’est que deux doigts. Oh ça va, eh Switek, pète un coup, ça va te faire baisser la tension ! Demain, dans mon émission Le plus grand bonheur des années cabaret fait son carnaval, y’aura Michèle Torr qui s’est fait la tête de Popeck, et qui mange un pamplemousse sur la tête de Bourvil ! On l’a fait en répètes, on était sur le cul ! Sébastien Loeb qui va nous chanter les Démons de minuit en Grec avec la gueule de Guy Marchand ! Et les sœurs Pétocasque, c’est deux Russes, y’en a une qui bouffe un carambar, qui lit la blague, et c’est l’autre qui rigole ! C’est à crever ! Allez, à demain !