François Hollande chez les Ingalls

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Commandeur News est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Caroline Ingalls, qui remet le prix d'Homme d'État mondial de l'année, nous parle du voyage de François Hollande.

Aujourd’hui, c’est la distinction que va recevoir François Hollande qui nous préoccupe.

Julie : En effet, le Président a été désigné "Homme d’État mondial 2016". Nous sommes en duplex avec Caroline de l’association qui remet le prix à François Hollande. Pouvez-vous nous présenter votre mouvement ?

Caroline : Bien sûr Julie ! Notre association Appel des consciences promeut la paix, la tolérance, la démocratie, la liberté.

Julie : On suppose que cette remise de prix a dû mettre un peu de baume au cœur de François Hollande, qui traverse une période très difficile chez nous !  

Caroline : Oui, enfin ici, il a surtout dû traverser cinq états américains pour arriver chez nous ! 37 h de voyage en charrette depuis l’aéroport de New York pour rejoindre Walnut Grove ! C’est Charles et Albert qui sont allés le chercher ! 

Julie : Walnut Grove, Charles, Albert ? Mais vous ne seriez pas Caroline Ingalls de la Petite Maison dans la Prairie ?

Caroline : Oh Charles, arrête de couper du bois, Julie a trouvé ! Albert, va appeler tes sœurs Marie et Laura, tiens bien la main de Marie, elle est aveugle ! Eh oui Julie, nous sommes les Ingalls !

Julie : Mais quel rapport avec François Hollande ?   

Caroline : Nous refusons le progrès, nous sommes un peu des Amish en quelque sorte ! Et quand François Hollande est à dix pour cent d’opinion favorable dans les sondages, qu’il ne fait rien pour progresser, il est des nôtres, c’est aussi un Amish !

Albert, amène François à la rivière, qu’il se prenne un bon bain, vous nous pêcherez un peu de poisson à main nue pour le dîner de ce soir ! Et une fois que vous êtes bien propres, je vous ferai faire vos devoirs ! Ils sont tellement mignons !

Julie : Mais combien de temps le Président va-t-il rester chez vous ?

Caroline : Oh, un mois ou deux, peut-être plus. Il se sent si bien ici. On fait des tartes aux pommes, on range le foin, on prie le Seigneur… Au début, Charles voulait que François coupe du bois avec lui, mais François s’est mis un coup de hache dans la main. Nous sommes allés chercher des compresses chez le Docteur Baker, tout va bien ! Et demain, le grand soir, la remise du Prix !   

Julie : Ce sera à l’Église de Walnut Grove, je suppose ?

Caroline : Tu connais bien la série, Julie ! Oui, on répète depuis quelques jours mais cette chipie de Nelly Oleson a caché les partitions de la chorale ! Mmmh, quelle bourrique ! On va lui administrer quelques coups de fouet, ce que nous avait conseillé Nicolas Sarkozy que nous avions également consacré « Homme de l’année » en 2007 ! Et après nous avons tous reconstruit.

Julie : Ah bon ! Mais que s’est-il passé ?

Caroline : L’envie lui a pris de nettoyer tout le village au Kärcher. Comme les maisons sont en bois, il a tout détruit !