L'élection américaine en six points essentiels

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
A la Une de la presse américaine est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Le Washington Post a publié un petit guide de l'élection en six points pour les Américains qui seraient encore indécis.

Xavier Yvon pour la presse américaine

Une histoire de campagne dans la presse américaine avec Xavier Yvon. Ce matin, " à vos marques, prêt, partez ", le sprint final vers l’élection est lancé.

Le top départ, c’est le Labor Day, le jour férié célébré hier. Il marque traditionnellement la fin de l’été, on ferme les plages, on arrête de porter du blanc et durant les années électorales, les candidats se lancent dans la course effrénée aux meetings. " Pour les gens normaux, l’élection commence maintenant", écrit Chris Cilliza. Pas pour lui, puisqu’il est journaliste au Washington Post et drogué à la politique mais comme il est sympa, Chris, il a préparé un petit guide de l’élection pour ses concitoyens en six points.

Numéro 1 : Hillary Clinton est la favorite, elle est mieux organisée et devant dans les sondages. Si vous êtes du genre bon père de famille, c’est sur elle qu’il faut parier.
Numéro 2 : Il n’y a pas de " nouveau" Donald Trump, "non, il n’a pas changé " en devenant le candidat républicain, il faut faire avec.
Numéro 3 : en fait le public ne veut ni de l’un ni de l’autre, il va falloir vous décider pour le candidat que vous détestez le moins.

Le sixième et dernier point : notez bien le 26 septembre, c’est la date du 1er débat télévisé. Il devrait être le plus regardé de l’histoire, Trump va arriver en outsider et " ça peut partir dans tous les sens ", se délecte le journaliste, qui conclut " ça va être dingue, et ça m’excite rien que d’y penser ".

Pour accéder à l’article du Washington Post, cliquez ici.

Quelles sont les nouvelles de la santé d’Hillary Clinton, visiblement elle tousse toujours autant ?

Vous vous souvenez de cette vidéo conspirationniste qui compilait toutes les fois où elle toussait, pour prouver qu’elle était malade. Et bien, elle a eu une quinte de toux, hier, dans l’Ohio mais elle s’est auto-diagnostiquée et elle a trouvé la cause : Hillary Clinton est allergique à Donald Trump !

Pour accéder à l’article sur la quinte de toux d’Hillary Clinton, cliquez ici.

Allez, plus que 63 jours à tenir !