Smartphone : et les applis les plus énergivores sont…

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Selon une étude française, les applications les plus gourmandes en énergie ne sont pas forcément celles que l'on croit : en tête arrivent… les moteurs de recherche.

Savoir économiser sa batterie est un art rare mais précieux pour quiconque possède un smartphone. Si les téléphones ne cessent d'évoluer, l'autonomie reste une préoccupation de premier plan, d'autant plus que les fabricants ne sont pas toujours honnêtes sur les performances de leurs produits. Toute économie est donc bonne à prendre, notamment du côté des applications : elles sont responsables de 77% de l'énergie du téléphone utilisée chaque jour. Et certaines applis sont plus gourmandes que d'autres.

>> De 5h à 7h, c’est "Debout les copains" avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

Tik Tok, dévoreuse de batterie

Selon une étude, française (c’est assez rare dans ce secteur pour être souligné), réalisée par le spécialiste du stockage de données Atos avec la start-up nantaise Greenspector, c'est l'application Tik Tok qui est la plus énergivore. Le réseau social, qui fait un carton chez les adolescents, sur lequel ils se filment en train de danser, de chanter ou de faire le pitre, épuise la batterie deux fois plus vite que la moyenne des 35 applications testées dans le cadre de l'étude*.

Capture2

Derrière, contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce ne sont pas les jeux qui consomment le plus. D'après l'étude, ce sont les navigateurs web et les réseaux sociaux. Dans le top 10 des applications les plus énergivores, on trouve ainsi cinq moteurs de recherche (Opera, Google, Samsung Browser…), trois réseaux sociaux (Tik Tok, Twitter et Facebook) et seulement un jeu (Clash of Clans). On consomme donc plus de batterie en allant sur Twitter et Facebook qu’en jouant à Clash of Clans et Candy Crush.

Parmi les bons élèves, on trouve les applis de messagerie instantanée et les boîtes mail. Plus surprenant : Spotify se classe avant-dernière. Il faut croire qu’écouter de la musique en streaming n’use pas beaucoup la batterie. À noter que Youtube et Netflix se retrouvent en milieu de classement, démontant ainsi l'idée que le streaming vidéo ruinerait la batterie des téléphones.

Contrôler la consommation d'énergie des applis, c'est possible

Les smartphones modernes incluent tous des options pour maîtriser sa dépense énergétique. Si vous avez un iPhone, vous n’avez rien à faire. Contrairement à ce que fait croire une idée très répandue, laisser ses applications tourner en arrière-plan ne consomme pas plus de batterie. Donc ça ne sert à rien de les fermer manuellement comme on peut le faire désormais, ce n'est utile qu'en cas de bug. Le système d’exploitation est assez intelligent pour éteindre de lui-même les applis et les relancer quand vous en avez besoin.

En revanche, si vous avez un téléphone autre qu’un iPhone, vous avez intérêt à surveiller la consommation d’énergie de vos applications. Il suffit d’aller dans les paramètres de la batterie et vous trouverez un compte-rendu appli par appli. Si Androïd détecte une consommation anormale, il vous alerte également par notifications et vous pouvez forcer l’arrêt de l’application.

Ce sont des petits réflexes pas compliqués à prendre mais qui peuvent se révéler très utile pour éviter de se retrouver en rade en fin de journée. 

* Greenspector a testé 35 applications, issues de sept catégories (mails, messagerie, appels, réseaux sociaux, multimédias…), parmi les plus populaires au monde. Les applications ont été lancées tour à tour sur un même modèle de téléphone pendant une même durée afin de comparer la batterie consommée.