Reconnaissance faciale, 5G, smart city... : Tokyo prépare des JO ultra-connectés

, modifié à
  • A
  • A
Tokyo accueillera les JO 2020.
Tokyo accueillera les JO 2020. © Fabrice COFFRINI / AFP
Partagez sur :
Plusieurs innovations seront proposées aux athlètes et aux spectateurs lors des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

"Tokyo 2020". Partout dans la capitale japonaise, dès l'aéroport, les visiteurs ne peuvent échapper aux affiches déjà installées pour rappeler que le pays organisera les prochains Jeux olympiques d'été dans deux ans. "Tous les objectifs, tous les projets sont fixés pour 2020, de la mise en place de la 5G au nombre de touristes", explique un bon connaisseur du pays à Europe 1. Pour être au niveau promis par les autorités, les entreprises du pays travaillent sur les innovations qui seront proposées au public et aux athlètes. De premiers prototypes sont déjà disponibles. Europe 1 a pu en essayer certains.

Des accès plus sécurisés et plus pratiques

Dans les stades, les accès se feront grâce au numérique. Les athlètes, les membres de l'organisation et les journalistes accrédités pour l'événement passeront par un système de reconnaissance faciale développé par NEC afin de limiter la fraude. Il facilitera également le remplacement des badges d'accès en cas de perte ou d'oubli. Les visiteurs, eux aussi, bénéficieront d'un système d'accès modernisé. Des cartes miniatures équipées de la technologie NFC et développées par Visa seront placées dans des bracelets en caoutchouc à porter au poignet. Ces bracelets contiendront directement les billets d'accès et seront aussi utilisés pour les paiements.

jo-tokyo-2020-reconnaissance-faciale

A l'entrée, les membres de staff pourront les scanner avec leur smartphone. Les visiteurs pourront également le passer directement sur le portique à la manière d'une carte de transport. Une fois le billet validé un projecteur imaginé par Panasonic affichera sur le mur devant le spectateur une flèche avec la direction dans laquelle il doit se rendre, mais aussi son numéro de rangée et son numéro de siège afin de faciliter son installation. 

De la 5G pour les visiteurs

Le Japon prévoit également de proposer la 5G, la prochaine génération de réseaux mobiles dès le début de l'année 2020, à temps pour les JO. "Nous imaginons que le centre de toutes les grandes villes du pays sera couvert en 5G en 2020", explique le régulateur des télécoms du pays à Europe 1. Très différente de la 4G car elle permet de nouveaux usages et notamment la prise en charge des objets connectés et de la voiture autonome, la 5G doit cependant d'abord permettre de désengorger le réseau 4G actuel, mis à rude épreuve par la densité de population des villes principales et particulièrement de Tokyo. "Sur le carrefour de Shibuya (le principal de Tokyo), la densité de trafic est très importante, la 5G doit nous permettre de gérer cela pour éviter la congestion qui causerait des ralentissements des connexions", indique l'autorité. 

Parmi les usages déjà testés par les opérateurs dans le cadre de Jeux de Tokyo, la réalité augmentée est en bonne place. NTT Docomo, premier opérateur du pays, a par exemple développé un système qui permettra à tous les spectateurs munis d'un smartphone de bénéficier de statistiques plus complètes sur les performances des athlètes et d'un écran virtuel placé au-dessus du stade pour afficher les détails de l'épreuve. Cette solution sera proposée pour quatre sports : le football, le rugby à sept, la boxe et le judo. Intel, lui aussi partenaire des Jeux, prévoit également des usages liées aux statistiques et aux épreuves. Plusieurs caméras placées autour du stade filmeront les épreuves sous tous les angles pour permettre aux spectateurs, ensuite, de se déplacer dans l'image en replat.

Dans les rues, de l'assistance connectée

La connectivité ne se limitera cependant pas aux seuls stades et au village olympique. Dans les rues, Panasonic doit déployer des bornes d'informations couplées aux bornes électriques en cours d'installation dans les rues pour remplacer les traditionnels poteaux et fils électriques, trop sensibles en cas de typhon. Ces bornes électriques seront donc surmontées d'écrans tactiles qui permettront aux touristes de se renseigner sur les événements en cours ou de trouver leur chemin. Ces bornes diffuseront également du Wi-Fi gratuit dans les rues alors qu'il est pour le moment assez limité. De la même manière, les possesseurs de véhicules électriques pourront les recharger via ces bornes grâce à la prise intégrée. Enfin, ceux qui n'ont plus de batterie dans leur smartphone pourront utiliser la prise USB qu'elles intègrent.