On a testé Amazon Go, le magasin sans caisse d'Amazon

  • A
  • A
Europe 1 a testé Amazon Go.
Partagez sur :

Europe 1 est allé faire ses courses dans le magasin sans caisse d'Amazon à San Francisco, aux Etats-Unis, et a testé son système.

TEST

Un magasin où l'on ne passe jamais à la caisse. C'est l'idée d'Amazon qui a ouvert aux Etats-Unis plusieurs magasins de ce type, Amazon Go, dans le pays depuis la mi-2018. Après Seattle, proche de son siège, le spécialiste du e-commerce s'est notamment installé à New York et San Francisco. Même s'il est socialement discutable, ce projet technologiquement remarquable suscite de nombreuses questions. Comment fonctionne le système de détection ? Comment Amazon arrive-t-il à savoir quels articles chaque client prend ou repose ? Est-il infaillible ? Europe 1 a testé l'un d'entre eux, à San Francisco.

Une application à télécharger. Avant même de rentrer dans le magasin, il est nécessaire de télécharger une application sur son smartphone. Baptisée Amazon Go et disponible sur iPhone et Android, elle permet au client de récupérer un QR Code qui lui permettra ensuite de rentrer dans le magasin. Pour y accéder, l'utilisateur est invité à s'identifier avec son compte Amazon classique, à sélectionner le mode de paiement qui sera utilisé pour payer les achats et à définir un magasin de prédilection. La navigation dans l'interface est ensuite très simple. La page d'accueil présente le QR Code, tandis qu'un autre onglet permet d'accéder à ses reçus une fois les premiers achats effectués.

Des portiques à l'entrée du magasin. Extérieurement, le magasin ressemble à tout supermarché. Une fois à l'intérieur, il est cependant nécessaire de passer à travers des portiques, similaires à ceux d'une station de métro. Pour rentrer, l'utilisateur scanne son QR Code sur le lecteur. Un employé d'Amazon, présent à l'entrée, explique le système à ceux qui en ont besoin. Lorsque plusieurs personnes souhaitent rentrer ensemble pour faire des courses, celui qui portera les courses doit passer le dernier. Une fois cette étape passée chacun peut déambuler dans le magasin comme il le souhaite et réaliser ses achats.

Poser, puis reposer. Pour détecter ce que chaque utilisateur pose ou repose, de nombreux capteurs sont placés partout dans le magasin. En levant les yeux vers le plafond on distingue notamment des caméras et des capteurs de présence. Lors de notre test, nous avons donc décidé de prendre un cookie ainsi qu'une bouteille d'eau. Nous avons également pris un paquet de chips avant de le reposer. Enfin, en passant devant un présentoir où sont proposés des sacs recyclables à 99 centimes de dollars, nous en prenons un. De manière générale, les magasins Amazon Go proposent des aliments du quotidien et des plats préparés pour déjeuner le midi.

Vérifier ses achats. Une fois tous ses achats effectués, le client peut ressortir du magasin en repassant par un protique, mais sans avoir rien à scanner, ni ses articles, ni le code barre de son smartphone. Au bout de quelques minutes, cinq environ, l'utilisateur reçoit une notification sur son smartphone pour l'avertir que son reçu est disponible. Dans notre cas, il comprend bien le cookie et la bouteille d'eau que nous avons acheté. Le paquet de chips que nous avons reposé n'est lui pas compté, à juste titre. On remarque en revanche qu'un article n'a pas été pris en compte : le sac que nous avons acheté et qui était vendu 99 centimes.

Un système plutôt efficace. Après une première session de courses dans le magasin, le système Amazon Go semble efficace. Il est très simple d'utilisation et ne nécessite rien de plus que de télécharger l'application sur son smartphone. Côté approvisionnement, l'offre est variée, tous les produits du quotidien sont disponibles et le magasin est bien rempli. Si la disparition de la caisse fait sans aucun doute gagner du temps, on peut en revanche regretter qu'elle fasse disparaître le lien humain et certains emplois.