La reconnaissance faciale arrive dans les aéroports français, pour "aller trois fois plus vite"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Une expérimentation autour de la reconnaissance faciale va être lancée début 2020 à Orly par le groupe ADP et Air France, afin de faciliter le parcours passager à chaque étape avant l'embarquement.

Si vous vous déplacez en avion, vous avez peut-être déjà remarqué que les aéroports intègrent de plus en plus de technologies. Et cela continue : une expérimentation autour de la reconnaissance faciale va être lancée début 2020 à Orly par le groupe ADP et Air France, afin de faciliter le parcours passager à chaque étape avant l'embarquement.

La reconnaissance faciale existait déjà à Orly et à Roissy-Charles de Gaulle, au niveau du passage à la frontière, avec les SAS Parafe (passage automatisé rapide des frontières extérieures) où le passeport fait office de sésame. L'idée est désormais de développer ce principe pour l'enregistrement et l'embarquement. "Si vous le souhaitez (car le consentement est libre, sous contrôle de la CNIL évidemment), vous posez votre passeport, vous vous faites prendre en photo et ces informations sont réutilisées pour le passage à l'embarquement", précise Edward Arkwright, directeur général du groupe ADP, au micro d'Europe 1.

Le trafic aérien augmente toujours, avec +6% à Roissy l'an dernier

L'expérimentation débutera à Orly avec Air France sur certaines destinations, mais ces innovations se retrouveront dans tout le réseau des aéroports d'ADP. "On constate en moyenne que pour certains processus comme l'enregistrement, en comparaison avec une personne qui va prendre vos papiers, regarder dans l'ordinateur qui vous êtes et sortir votre carte d'embarquement, quelqu'un qui le fait sur quelque chose d'automatisé va le faire trois fois plus vite", assure Franck Mereyde, numéro 2 de TAV Airports en Turquie.

Un besoin de fluidité qui est crucial pour ADP puisque le trafic aérien augmente toujours, avec +6% à Roissy l'an dernier, et que les travaux d'agrandissements de l'aéroport ne verront pas le jour avant 2028.

Europe 1
Par Aurélien Fleurot, édité par Séverine Mermilliod