Avez-vous déjà testé la pêche collaborative et sociale ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invité de "La France bouge", lundi, sur notre antenne, Grégory Tordjeman est venu présenter FishFriender, une application doublée d'un réseau social de pêcheurs destiné à améliorer la pratique de la pêche.
LA FRANCE BOUGE

S'installer seul près d'un cours d'eau, poser sa canne à pêche, attendre que des poissons mordent à l'hameçon, les pêcher et repartir au bout de quelques heures : c'est le schéma classique de la pêche que veut battre en brèche l'application FishFriender, un réseau social né en 2016 "pour trouver des poissons et trouver des amis", comme l'a présenté lundi dans La France bouge son co-fondateur, Grégory Tordjeman. 

 

>> De 13h à 14h, La France bouge avec Raphaëlle Duchemin sur Europe 1. Retrouvez le replay de l’émission ici

Rôle essentiel des métadonnées. Concrètement, l'utilisateur est invité à publier dans l'application une photo du brochet, de la truite ou de toute autre espèce qu'il vient d'attraper. L'application récupère par la même occasion les "métadonnées sur les photos" pour localiser l'endroit et l'heure de la pêche. Le pêcheur confirmé ou néophyte peut ensuite compléter les détails liés à cette prise : l'espèce, la technique, l'équipement, la durée du combat, etc.

" L'application récupère ces données et les fait travailler dans un algorithme qui va pouvoir prédire les meilleurs moments pour pêcher "

"Lorsque vous parlez avec des vieux pêcheurs, on pêche mieux avec de l'expérience. Ces personnes-là ont l'habitude de noter toutes ces données dans leur carnet", explique Grégory Tordjeman, dont l'application propose de numériser et de rendre publiques ces bons plans que certains aimeraient garder jalousement pour s'adonner à cette pratique, qui séduit deux millions de personnes en France. 

"Un peu comme Waze". Les utilisateurs vont ensuite "pouvoir échanger leurs informations et se rencontrer", indique Grégory Tordjeman. De son côté, "l'application récupère ces données et les fait travailler dans un algorithme qui va pouvoir prédire les meilleurs moments pour pêcher", décrit l'entrepreneur, "un peu comme Waze" [une application de circulation routière, NDLR].  

Des concurrents sur la pêche collaborative. D'autres plateformes concurrentes permettent de se rencontrer et d'aller pêcher ensemble comme ShareMySea ou CoFishing, qui promeut "une pêche collaborative" en vue de "trouver un équipier de pêche pour partager de bons moments". Le site fonctionne avec une carte où les pêcheurs sont répertoriés, en compagnie de leurs préférences sur cette activité. 

Europe 1
Par Thibaud Le Meneec