Assassin’s Creed débarque en Grèce Antique pour une nouvelle "Odyssey"

, modifié à
  • A
  • A
Assassin's Creed Odyssey sort vendredi.
Assassin's Creed Odyssey sort vendredi. © Ubisoft
Partagez sur :
Un an après l’Égypte, les personnages de la saga Assassin’s Creed d’Ubisoft posent leurs valises en Grèce Antique pour un épisode brillamment réalisé. Il sort vendredi.

Athènes, époque Antique. Alexios et Kassandra, les deux héros de ce nouvel épisode d’Assassin’s Creed, la série phare du français Ubisoft, débarquent en pleine guerre du Péloponnèse pour découvrir les paysages magiques du pays et les cotes de la Méditerranée. Pour Odyssey, le nom de cet opus, les équipes d’Ubisoft n’ont pas fait les choses à moitié. En trois ans de travail, elles se sont inspirées de l’histoire réelle du pays, puis ont modélisé ses bâtiments emblématiques comme l’Acropole. Cet épisode renoue aussi avec des aventures appréciées des joueurs, comme la navigation en haute mer, pour le meilleur.

Un héros féminin. Cela pourrait sembler anecdotique, mais pour la première fois dans un épisode d’Assassin’s Creed, le joueur peut choisir d’incarner un homme (Alexios) ou une femme (Kassandra). Un choix bienvenu et pensé pour éviter, ensuite, tout avantage d’un côté ou de l’autre. Tous deux débutent d’ailleurs avec la même histoire tragique. Leur père n’a eu d’autre choix que de les jeter d’une falaise. Le début de l’aventure semble donc s’orienter vers une vengeance et une recherche généalogique pour comprendre leurs origines, mais celles-ci s’effacent assez rapidement.

Des paysages magnifiques. Tout au long de l’épisode, le joueur est invité à se promener dans les rues d’Athènes et plus généralement aux quatre coins de la Grèce pour en découvrir les plus beaux paysages. Leur modélisation est remarquable et les graphismes proposées sur PlayStation 4 donneraient presque l’impression de regarder de vraies images, ce qui permet de s’immerger totalement dans l’ambiance de l’époque. D’autant que, sans en avoir l’air, Ubisoft a ajouté de nombreuses informations historiques dans cet épisode. On se surprend à en découvrir plus sur la vie des citoyens, la réthorique de Platon ou les banquets.

Un mode histoire. Pour ceux qui souhaiteraient découvrir ces paysages sans avoir recourt à la violence, l’équipe en charge du développement a reproduit la bonne recette de l’an dernier avec un mode histoire dénué de tout combat. Il permet de se promener dans cette Grèce antique, simplement pour mieux comprendre son histoire. Ce dernier est d’ailleurs utilisé par certains professeurs d’histoire dans leurs cours pour capter l’attention des collégiens.

Le retour des batailles navales. Odyssey signe aussi le retour d’une aventure disparue sur les derniers épisodes : les batailles navales et la navigation en haute mer. Le joueur peut toujours aborder les bateaux ennemis, comme il le faisait dans Assassin’s Creed Black Flag, ou envoyer des personnages nager avec les poissons, ou les dauphins que l’on découvre de temps en temps. Sur ce point, et il s’agit probablement de la seule vraie amélioration que l’on souhaiterait voir arriver : la nage reste pénible dans les espaces clos comme les grottes. On préféra donc nager en pleine mer où l’exercice est nettement plus amusant.

Assassin’s Creed Odyssey, Ubisoft, PC / PlayStation 4 / Xbox One, sortie le 5 octobre