Trophée des champions : sixième titre consécutif pour le PSG, facile vainqueur de Monaco (4-0)

, modifié à
  • A
  • A
A l'image de Stanley N'Soki et Christopher Nkunku, la jeunesse parisienne a convaincu face à Monaco.
A l'image de Stanley N'Soki et Christopher Nkunku, la jeunesse parisienne a convaincu face à Monaco. © Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Partagez sur :
Le PSG a dominé Monaco (4-0) pour s'offrir un sixième titre de suite dans le Trophée des champions. De bon augure à une semaine de la reprise de la Ligue 1.

Le Paris Saint-Germain s'est offert le premier trophée de sa saison en remportant, samedi à Shenzhen, en Chine, le Trophée des champions pour la sixième année consécutive (4-0). Portés par les accélérations d'Angel Di Maria et Christopher Nkunku, auteurs respectivement d'un doublé et d'un but, les Parisiens ont facilement pris la mesure de Monégasques trop tendres. Paris s'adjuge son huitième Trophée des champions (1995, 1998 et depuis 2013) et égale l'Olympique Lyonnais.

Des "Titis" parisiens convaincants. Pour ce match qui oppose le vainqueur de la Ligue 1 à celui de la Coupe de France (ou au second du championnat si une équipe monopolise les deux titres, comme dans le cas de ce PSG-Monaco), les deux équipes ont testé leurs effectifs avant la reprise de la Ligue 1 le 10 août. Paris a aligné de nombreux jeunes joueurs de la réserve, notamment en défense (Dagba, Rimane, N'Soki) et se passait de Cavani et Mbappé, toujours en congés, devant. Monaco, de son côté, a aligné un onze proche de celui qui devrait débuter le championnat et en a profité pour tester plusieurs recrues (Pelé, Aholou, Grandsir, Diop).

Dans la moiteur étouffante d'un stade de Shenzhen tout acquis à la cause du PSG, les "Titis" parisiens ont pris la mesure de leurs adversaires. Après une première demi-heure enlevée et indécise, les champions de France en titre ont ouvert le score, d'un splendide coup-franc de l'Argentin Angel Di Maria (33ème).

Le match débloqué, le PSG a ensuite déroulé son jeu d'offensives rapides et précises. Angel Di Maria et Christopher Nkunku ont mis au supplice les défenseurs monégasques. Brillant lors des matches de préparation, Nkunku a de nouveau fait forte impression et y est allé de son but avant la mi-temps (39ème), servi par le défenseur de 19 ans Stanley N'Soki. Au retour des vestiaires, les Monégasques ont bien tenté de renverser le match mais, à l'image de Rony Lopes, omniprésent mais imprécis, ils n'ont pas réellement fait douter les Parisiens.

Neymar a rejoué. Peu après l'heure de jeu, Stanley N'Soki a servi sur un plateau le jeune Timothy Weah qui a donné de l'ampleur au score (3-0, 67ème), avant qu'Angel Di Maria inscrive un doublé dans le temps additionnel (4-0, 90ème+3). Entre les deux, Neymar a rejoué avec le maillot du PSG pour la première fois depuis sa blessure au pied en février. Sur le banc au coup d'envoi, le numéro 10 brésilien, qui a disputé la Coupe du monde avec la Seleçao, a remplacé Marco Verratti à la 76ème minute, sous l'ovation du public chinois.

A une semaine de la reprise de la Ligue 1, le PSG semble prêt à défendre son titre. En revanche, Monaco a encore du travail même si, dans le jeu, les hommes de Leonardo Jardim ont montré de belles choses sur le plan collectif, le score est lourd et reflète les inquiétantes lacunes défensives des Monégasques. L'entraîneur portugais va devoir trouver des solutions rapidement. Le PSG se lance dans la bataille dimanche 12 août contre Caen (20h), un jour après Monaco qui se déplace à Nantes le samedi (17h).

Thomas Tuchel satisfait

Le nouvel entraîneur du PSG, Thomad Tuchel, s'est montré satisfait après la victoire de ses joueurs. "Je suis très content, on a fait un bon match, un match très offensif malgré la chaleur. C'était une équipe jeune qui a travaillé dur, qui a travaillé comme une équipe. J'ai beaucoup aimé. On a mérité cette victoire", s'est-il réjoui au micro de beIN Sports. "Il reste évidemment des choses à travailler, notamment la distance entre les blocs offensifs et défensifs. Il va falloir aussi apprendre à pousser ensemble, à mieux jouer le pressing selon les situations. Mais les joueurs viennent d'arriver, c'est un bon début."