Trophée des champions/PSG-Monaco : un choc sans star ?

  • A
  • A
Neymar a impressionné lors de ses premiers entraînements et pourrait entrer en jeu, samedi.
Neymar a impressionné lors de ses premiers entraînements et pourrait entrer en jeu, samedi. © Julien FROMENT/Europe 1
Partagez sur :
Samedi après-midi, le Trophée des champions oppose le PSG à Monaco. Le club de la capitale, privé d’une partie de ses vedettes, tentera de conserver sa suprématie dans la compétition.

Le PSG a beau avoir ses petites habitudes (il est le quintuple tenant du titre), cette édition 2018 du Trophée des champions face à Monaco (coup d'envoi samedi à 14 heures, heure française) semble être celle de tous les risques. Plusieurs mondialistes ne sont pas encore revenus au sein de leur club. Les champions du monde français Kylian Mbappé, Presnel Kimpembe et Alphonse Areola sont toujours en vacances. Le Belge Thomas Meunier, troisième avec la Belgique, est encore en congé lui aussi. Quant à l'Uruguayen Edinson Cavani, pas encore remis de sa blessure, il a été exempté du déplacement en Chine.

Tuchel ne prendra pas de risques. D’autres n’ont repris que cette semaine, comme le capitaine Thiago Silva ou Neymar, vers lequel tous les yeux sont rivés. Le n°10 du PSG et de la Seleçao, qui a atterri dans la matinée de jeudi à Shenzhen, n’a qu’une petite heure d’entraînement dans les jambes et un jet-lag important à digérer. Suffisant pour le voir sur la pelouse, samedi ?

"Bien sûr, on veut gagner et avoir la meilleure équipe possible mais, dans le même temps, il est de mon devoir de protéger mes joueurs", a expliqué l’entraîneur allemand du PSG Thomas Tuchel. "On doit être très prudents. Bien sûr, j'ai une idée pour la composition qui débutera, mais je ne vous la donnerai pas. Et puis, je verrai avec les joueurs qui se sentent capables de débuter."

Malgré ces incertitudes, Paris, vainqueur de son dernier match de préparation face à l'Atlético (3-2), devrait quand même aligner une équipe séduisante. Et il se pourrait même que Neymar entre en cours de jeu, ses entraînements, dont celui à huis clos, ayant semblé prometteurs. Les 45.000 spectateurs chinois attendus samedi ne seraient certainement pas contre.

En dépit des absences, hors de question de laisser filer le trophée pour Thiago Silva. "On n’est pas prêts à 100%, mais on est fort mentalement et on a l’habitude de gagner le Trophée des champions", a relevé "O Monstro". "On veut ramener une fois de plus le trophée à la maison, même si ce sera difficile contre Monaco." Thiago Silva, reconduit capitaine par Tuchel, devrait débuter dans une défense à quatre (et non à trois), en compagnie de son compatriote Marquinhos.

Falcao là pour la photo. Monaco, aussi, a ses absents, comme le champion du monde Djibril Sidibé. Le Colombien Radamel Falcao, blessé, a fait le voyage en Chine, davantage pour des questions marketing que footballistiques. Le club du Rocher a repris plus tôt, avec une bonne partie de ses cadres et quelques recrues comme l’ex-Strasbourgeois Jean-Eudes Aholou. L'ASM, qui reste sur quatre défaites de rang face au PSG, aura à cœur de prendre sa revanche, elle qui avait encaissé au printemps dernier un terrible 7-1 en Championnat au Parc des Princes, synonyme de passation de pouvoir en Ligue 1…

Julien FROMENT/Europe 1

45.000 spectateurs attendus. D'une capacité de 60.000 places, ramenée à 45.000 pour des questions de sécurité, le stade de Shenzhen devrait afficher complet samedi à 20 heures, heure locale (14 heures heure française, sur BeIN Sports 1).

Des supporters parisiens, notamment le fan club de Canton, était présent à l’entraînement des Parisiens vendredi pour mettre un peu d’ambiance. Parmi les joueurs les plus applaudis, il y a bien sûr eu Neymar, mais aussi le gardien italien Gianluigi Buffon.

Europe 1
Par Julien Froment, envoyé spécial à Shenzhen, en Chine