Trophée des champions : le PSG sacré pour la septième fois consécutive face à Rennes

, modifié à
  • A
  • A
Kylian Mbappé a confirmé sa forme du moment en permettant aux siens d'égaliser en seconde période.
Kylian Mbappé a confirmé sa forme du moment en permettant aux siens d'égaliser en seconde période. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Les Parisiens ont parfaitement lancé leur saison, en remportant face à Rennes (2-1) leur septième Trophée des champions consécutif, samedi à Shenzhen, en Chine.

Le PSG démarre dans les temps. L'équipe de Kylian Mbappé, buteur, a débuté sa saison avec un titre, le Trophée des champions, en disposant de Rennes (2-1), samedi à Shenzhen, en Chine.

Pas de champagne cette fois-ci

Il y a un an, le PSG triomphait de Monaco (4-0) avec du spectacle et du champagne, déversé par les joueurs euphoriques sur l'entraîneur Thomas Tuchel après le match. Le nouvel exercice a plutôt été placé sous le sceau de la sobriété. Le champion de France a souffert pour battre de solides Bretons. Il a résisté à l'ouverture du score par Adrien Hunou (13e), au terrain difficile et à l'humidité - et le public à de longues séquences d'ennui - pour garder un trophée qu'il monopolise depuis 2013.

Les fans asiatiques auront en mémoire les dribbles et le but (57e) de Mbappé, qu'un "oohh" a accompagné à chaque prise de balle, et le coup franc victorieux d'Angel di Maria (72e), dans cette soirée qui n'a pas été la plus belle du foot français, dans un stade aux deux tiers vides.

"Kyky" superstar

Deux supporters courageux garderont eux un selfie avec "Kyky" après avoir sprinté au coup de sifflet final en direction du prodige qui a joué le jeu avec le sourire. En l'absence de Neymar, suspendu, le champion du monde et l'Argentin Di Maria ont été à la hauteur de leur popularité en Chine. Ils ont chacun marqué pour lancer du bon pied la saison sportive de leur équipe, une semaine avant la reprise de la Ligue 1, et préserver les ambitions économiques du club, qui veut prospérer dans la région.

Le départ est idéal pour le nouveau directeur sportif Leonardo, rappelé dans la capitale pour succéder à Antero Henrique, remercié après une fin de saison dernière catastrophique. En plus d'apporter un 40ème titre au club, ce succès efface l'humiliation de la finale de la Coupe de France perdue face aux Bretons en avril dernier.