Tournoi des Six Nations : le XV de France humilié par l'Angleterre 44-8

, modifié à
  • A
  • A
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

Noyé en première période, incapable de se reprendre en seconde, le XV de France s'est incliné 44 à 8 sur la pelouse de Twickenham, dimanche, pour la deuxième journée du Tournoi des six Nations

Brouillons, inefficaces, les Français ont déployé leur plus mauvais rugby pour tenter de battre un record : celui de la défaite la plus cuisante face à l'Angleterre, qui datait de 1911 (avec 37 points d'écart). Hélas, même cela est resté hors de leur portée, à un point près. Au bout de 80 douloureuses minutes, le XV de France s'est incliné 44 à 8. 

Une entame catastrophique. Tout a très mal commencé, avec un essai de l'ailier anglais Jonny May dès la 2e minute de jeu. Non transformé, certes, mais le buteur Owen Farrell a ensuite parachevé le travail, mettant deux pénalités avant le premier quart-d'heure de jeu. Malgré une pénalité de Morgan Parra, l'Angleterre a rapidement mené 8-3.

Magnifique première mi-temps (pour les Anglais). Sur-sollicité, l'ailier Damian Penaud a sauvé bien des ballons mais en a perdu trois, laissant chaque fois à Jonny May l'occasion de trouver l'en-but. L'ailier anglais a doublé la mise à 24e, puis triplé à la 30e, avant qu'Henry Slade n'en plante un quatrième (40e) pour conclure en beauté une première mi-temps maîtrisée de bout en bout par le XV de la Rose. Cinq minutes plus tôt, Damian Penaud sauvait l'honneur au terme d'une course folle engagée sur un contre par un Yoann Huget par ailleurs très décevant. Au moment de retrouver les vestiaires à la mi-temps, la France prenait déjà le bouillon 30-8.

Essai de pénalité et bagarre générale. En seconde période, les Bleus ont réussi à tenir très exactement neuf minutes avant de se voir sanctionner d'un essai de pénalité pour un plaquage sans ballon sur un Chris Ashton très bien lancé. Logiquement sanctionné d'un carton jaune pour cet antijeu, Gaël Fickou a laissé ses coéquipiers se débrouiller à 14 pendant dix minutes. Visiblement dépassés en termes de rugby, ces derniers ont bien tenté de se rattraper sur la bagarre générale à la 52e, avant que l'arbitre Nigel Owens ne vienne remettre un peu d'ordre.

En route pour la cuillère de bois. À la 54e, Owen Farrell est venu planter le sixième (mais dernier) essai du XV de la Rose, qu'il a eu l'outrecuidance de transformer dans la foulée, arrêtant le score final 44-8. Condamnés à échouer à dix mètres de l'en-but adverse, les Bleus n'ont pu remonter. Et un certain relâchement dans les troupes anglaises dans les dix dernières minutes les ont empêchés de battre ce fameux record établi en 1911 de la plus lourde défaite en "crunch". La cuillère de bois de ce Tournoi des Six Nations, elle, est toujours à portée.